Immobilier - Abattement exceptionnel pour la vente d'un terrain jusqu'en 2020

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 03 avril 2018 - 16:55
Image
Des ouvriers sur un chantier de construction, le 5 septembre 2017 à Paris
Crédits
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
La vente pour la réalisation de logements sociaux est très avantageuse.
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
Depuis le 1er janvier, et jusqu'en 2020, les propriétaires d'un terrain constructible qui vendent leur bien bénéficie d'un abattement fiscal et social sur la plus-value. Il peut mettre être total sous certaines conditions.

Si vous possédez un terrain constructible dans une zone en tension (en Ile-de-France ou dans certains secteurs de la région PACA), c'est le moment d'envisager une vente. Le cadre fiscal est en effet optimal (en plus du marché du foncier à la hausse).

Pour essayer de juguler le marché immobilier, le gouvernement avait décidé de créer un "choc de l'offre". Depuis le 1er janvier, les propriétaires d'un terrain à bâtir dans les zones en tension sont donc très largement exonérés d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales pour les plus-values réalisées.

Concrètement, depuis le début de l'année et jusqu'en 2020, l’abattement sur la plus-value est de 100% pour les cessions permettant de réaliser des logements sociaux, de 85% pour celles permettant de construire des logements "intermédiaires" (des logements pour lesquels les loyers se situent 15 à 20% en dessous du prix du marché) et de 70% si la vente du terrain permet d’accueillir des logements libres (un immeuble classique ou une maison individuelle). Un gain considérable donc pour le vendeur, notamment en comparaison d'une vente de logement pour lequel les premiers abattements, progressifs, ne débutent qu'après six ans de détention du bien.

Voir aussi: Immobilier - Comment ne pas payer d'impôts après une vente

En dehors des zones tendues, l'abattement de 70% à 100% reste valable mais uniquement pour la partie "impôt". Il n'y a pas d'exonération pour les cotisations sociales qui ont même grimpé depuis le 1er janvier avec la hausse de 1,7 point de la CSG.

C'est donc probablement le moment de vendre, et les bailleurs sociaux n'ont jamais été des clients aussi appréciés pour les vendeurs que depuis ce début d'année.

À LIRE AUSSI

Image
Alain Gardère.
Le préfet touche un salaire de 9.800 euros, il occupe un logement social
Alain Gardère, préfet réputé proche de la droite, occupe un logement social à Puteaux (92). Les conditions d'attribution apparaissent suspectes. Le gouvernement promet...
09 juillet 2016 - 16:46
Politique
Image
Les taux des crédits immobiliers sont restés quasi stables en mai
Immobilier - Vous vendez un bien en 2018? Voici ce que vous allez payer
Si vous vendez un bien en 2018, la note côté prélèvements obligatoires augmentera du fait de la hausse de la CSG. Les autres règles permettant de calculer la note fisc...
03 janvier 2018 - 11:49
Tendances éco
Image
Un immeuble déclaré insalubre, le 7 juin 2017 à Saint-Denis, au nord de Paris
Immobilier - La Cour de cassation le confirme: les locataires n'ont pas le droit d'arrêter de payer leur loyer même en cas d'insatisfaction
La Cour de cassation a rendu au début du mois d'octobre une décision importante dans le domaine de l'immobilier. Un couple de locataire qui ne payait plus à cause d'un...
23 octobre 2017 - 17:00
Tendances éco
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don