La croissance française va accélérer en 2016 selon l'Insee

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La croissance française va accélérer en 2016 selon l'Insee

Publié le 16/06/2016 à 15:55
©A.Gelebart/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'Insee l'assure: 2016 sera l'année du retour de la croissance. Un chiffre de +1,6% est attendu en fin d'année.

L'Insee a prédit jeudi une accélération de la croissance en France en 2016, qui devrait atteindre 1,6% après s'être établie à 1,2% en 2015, soutenue en particulier par l'investissement des entreprises.

Le produit intérieur brut (PIB) devrait augmenter à un "rythme modéré" au second semestre, progressant de 0,3% au troisième trimestre et de 0,4% au quatrième, anticipe l'Insee dans sa note de conjoncture, dont le scénario ne prend toutefois pas en compte l'hypothèse d'un Brexit.

"La nature de cette croissance change: les stimulus étaient surtout externes en 2015, en 2016 les ressorts de la croissance sont surtout internes, notamment parce que la reprise de l'activité se diffuse à l'emploi, et que de ce fait, elle s'auto-entretient", a expliqué Vladimir Passeron, chef du département de la conjoncture, lors d'une conférence de presse.

La prévision de 1,6% dépasse le pronostic du gouvernement, qui table pour l'heure sur 1,5% de croissance sur l'ensemble de l'année.

"Les efforts accomplis par les Français et la politique conduite par le gouvernement portent leurs fruits depuis désormais plusieurs trimestres", s'est félicité le ministre des Finances Michel Sapin dans un communiqué envoyé à l'AFP.

"Ces prévisions nous incitent à continuer à mettre en oeuvre nos politiques de soutien à l'activité, à l'emploi et au pouvoir d'achat", a-t-il ajouté.

Selon l'institut statistique, "l'investissement des entreprises serait le principal facteur d'accélération de l'activité française", augmentant de 4,7% en 2016, un niveau "inédit depuis 2007".

Cette hausse est favorisée par des perspectives de demande et des conditions de financement favorables et le redressement du taux de marge des entreprises, a indiqué Dorian Roucher, chef de la division "synthèse conjoncturelle" à l'Insee.

La consommation des ménages, qui a nettement rebondi au premier trimestre (+1%), tirée notamment par les dépenses en chauffage et les achats de billets pour l'Euro 2016 de football, devrait progresser de 1,6% au total sur l'année, après +1,5% l'an dernier.

Leur pouvoir d'achat devrait continuer à progresser à "un rythme soutenu" (+1,7% après +1,6% en 2015), malgré la légère reprise de l'inflation, attendue à +0,7% fin décembre en raison de la légère remontée des prix du pétrole.

En revanche, le commerce extérieur devrait nettement freiner l'activité, contribuant négativement à la croissance à hauteur de 0,7 point de PIB.

"Depuis trois trimestres, les exportations marquent le pas avec la dissipation progressive des effets de la baisse de l'euro et la faiblesse persistante de la demande en provenance des pays émergents", a déclaré M. Roucher.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'investissement des entreprises sera le moteur de cette croissance.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-