Le Club Med continue son développement à l'international, et se focalise sur l'Asie

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le Club Med continue son développement à l'international, et se focalise sur l'Asie

Publié le 26/01/2017 à 20:03 - Mise à jour à 20:47
©Ali Pourshariati/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le Club Med, qui avait été racheté il y a deux ans par un groupe chinois, va continuer son développement en Asie avec une ouverture prévue au Japon, et une en Chine. En attendant de nouveaux villages de vacances.

Deux ans après son rachat par le conglomérat chinois Fosun, le Club Med va accélérer son développement à l'international avec l'ouverture de 15 nouveaux villages d'ici 2019, dont plusieurs en Asie.

Le pionnier des villages-clubs français -dont le premier a ouvert dans les années 1950- est passé en février 2015 sous pavillon chinois au terme de la plus longue OPA de l'histoire de la Bourse de Paris.

"2016 a été une année réussie et le Club Med a repris sa marche en avant", s'est félicité jeudi le PDG Henri Giscard d'Estaing en annonçant pour l'année écoulée un résultat net "positif", sans toutefois le chiffrer.

Dans un contexte économique et géopolitique "difficile", le volume d'affaires affiche pour l'année écoulée une légère baisse de 1%, à 1,47 milliard d'euros, notamment due à la désaffection généralisée des destinations d'Afrique du nord et de la Turquie. Côté rentabilité, l'Ebitda s'est élevé à 109 millions d'euros, contre 94 millions un an plus tôt.

M. Giscard d'Estaing met en avant "le résultat d'une double stratégie: la montée en gamme et l'internationalisation", et annonce "une accélération" pour les trois années à venir.

D'ici 2019, le groupe, déjà fort d'un parc de 68 villages-vacances en France et à l'étranger, compte ainsi ouvrir un total de 15 nouveaux "resorts".

Après quatre ouvertures l'année dernière, 2017 verra l'inauguration de trois Clubs Med: à Tomamu Hokkaido au Japon, à Samoëns-Mourillon dans les Alpes françaises (en décembre), et à Anji en Chine.

Les autres ouvertures déjà planifiées concerneront l'Italie (avec Cefalu en Sicile), la France (uniquement à la montagne), l'Indonésie ou encore la Chine où le groupe propose déjà cinq sites.

"Ce pays représente un formidable potentiel de développement en termes de clients, nous avons connu une progression de 240%" entre 2010 et 2016, avec un total de 200.000 clients chinois s'étant rendus dans les clubs du pays ou à l'étranger, a précisé Henri Giscard d'Estaing.

Outre le site chinois d'Anji - qui sera le premier sous le concept "Joyview", c'est-à-dire dédié aux grands weekends et situé à proximité d'une grande agglomération - "deux autres sont en construction autour de Pékin", a précisé à l'AFP le PDG.

Aujourd'hui, l'Asie dans son ensemble représente 23% de l'offre du Club Med, contre 15% en 2010. Et le chiffre d'affaires de la région a progressé de 6% en un an, tandis que l'Europe-Afrique a reculé de 3% et que les Amériques ont enregistré +4%.

"Nous recevons de plus en plus de clients du monde entier, et aujourd'hui plus des deux tiers de notre clientèle (68%) est étrangère, soit une progression de dix points en dix ans", tient à souligner Henri Giscard d'Estaing.

Au total, sur l'année 2016, le nombre de clients du Club Med a atteint 1,26 million dans le monde, en augmentation de 1,2%.

"Et la bonne nouvelle est que pour l'hiver 2017, au-delà de la poursuite de cette progression, nous enregistrons aussi une croissance de la clientèle française de 3,4%, avec un gain de 22% de nouveaux clients", indique le PDG, alors que l'an dernier, cette clientèle française était restée "stable", à 406.000.

Au total, pour la saison d'hiver qui vient de s'ouvrir, le Club Med annonce une augmentation des réservations dans toutes ses zones géographiques: +16% en Asie, +8% dans les Amériques et +4% en Europe-Afrique par rapport à l'hiver 2016.

"En maintenant ce rythme", le Club Med estime qu'il pourra atteindre l'objectif fixé dans son plan Destination 2021 qui vise un milliard d'euros de volume d'affaires sur les marchés francophones européens à cet horizon.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'entreprise gère pour l'instant 68 "villages-vacances".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-