Loi finance 2018 - Baisse de la dépense publique: qui va subir?

Loi finance 2018 - Baisse de la dépense publique: qui va subir?

Publié le 27/09/2017 à 17:09 - Mise à jour à 20:49
© ERIC PIERMONT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

Le projet de loi de finances pour 2018 a été présenté ce mercredi devant le Conseil des ministres. La dépense publique devrait baisser de 16 milliards d'euros en 2018 et certains postes de dépenses pourraient supporter une année d'efforts conséquents.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances et Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics ont présenté ce mercredi 27 au conseil des ministres le projet de loi de finances pour l'année 2018.

Le déficit budgétaire va s'améliorer en passant de 2,9% pour 2017 (du moins en principe) à 2,6%, ce qui n'empêchera pas le déficit global de s'accroître d'un peu plus de 10 milliards d'euros. Le gouvernement annonce donc repasser sous la barre des 3% en réussissant dans le même temps à promettre sept milliards de baisse d'impôts. Ce "tour de force" budgétaire est à chercher du côté des dépenses, qui chutent pour leur part de 16 milliards. Et si de nombreux postes sont concernés, certains vont supporter un effort considérable.

> Le logement

La baisse des cinq euros de l'APL pour le 1er octobre annoncée dans l'été avait déclenché les foudres de l'opposition, cela risque de n'être qu'un début. A terme, c'est une baisse de 50 à 60 euros des APL qui serait prévue. En effet, l'ensemble des baisses de dépenses du ministère du Logement se chiffrent à 1,8 milliard d'euros.

> Les contrats aidés

C'est peut-être l'une des raisons qui a coûté à Emmanuel Macron et ses partisans le Sénat, mais le gouvernement assume. En 2018, l'Etat ne financera plus que 200.000 de ces contrats qui profitent, notamment, aux secteurs associatifs et aux collectivités locales. Ils étaient jusque là 310.000.

> Les fonctionnaires

Le projet avait été annoncé dès l'été, les agents publics vont voir rétabli le jour de carence en cas d'arrêt maladie. Le but est de lutter contre les absences de courte durée. Les fonctionnaires vont devoir aussi subir le gel de leur point d'indice, en plus d'encaisser sans contrepartie la totalité de la hausse de la CSG et supporter 1.600 suppressions de postes (notamment.. aux Finances). Une journée d'action des agents publics est annoncée pour le 10 octobre.

> La branche santé de la sécurité

Baisse des prix des médicaments et promotion toujours plus forte des médicaments génériques seront au menu pour économiser 5,5 milliards d'euros.

> Les infrastructures

Le président l'avait annoncé à l'issue de l'inauguration de la nouvelle ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux: les grands projets d'infrastructures de transports vont être mis à l'arrêt en 2018 (sauf exception comme le Lyon-Turin). Pour les installations régionales, les collectivités seront sollicitées pour lancer les travaux sur leurs propres deniers… alors qu'elles craignent justement pour leurs dotations. 

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le logement et les contrats aidés vont particulièrement subir avec la baisse des dépenses publiques.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-