Monique Piffaut: la propriétaire de William Saurin ne léguera pas sa fortune à son chien

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Monique Piffaut: la propriétaire de William Saurin ne léguera pas sa fortune à son chien

Publié le 06/12/2016 à 16:29 - Mise à jour à 16:52
©PhillipeHuguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La présidente de la holding Financière Turenne Lafayette, Monique Piffaut, décédée vendredi à l'âge de 78 ans ne léguera finalement pas sa fortune à son chien. Le capital de l'entreprise sera transféré à une fondation en cours de constitution pour l'enfance.

Monique Piffaut, unique actionnaire et présidente de la holding Financière Turenne Lafayette, décédée vendredi 2 à l'âge de 78 ans ne léguera pas sa fortune à son chien Gaétan. L'information qu'affirmait le magazine Challenges, et reprise par beaucoup d'autres médias était en réalité fausse. La richissime entrepreneuse avait émis le souhait auprès de ses collaborateurs et ce depuis plusieurs années de léguer son patrimoine à une fondation de protection de l'enfance. Monique Piffaut avait une fortune estimée à environ 400 millions d'euros faisant d'elle la 166e fortune française.

"Selon ses volontés, l'ensemble du capital du groupe sera transféré dans une fondation en cours de constitution" affirmait alors un des collaborateurs de la femme d'affaires désormais décédée.

La pérennité de la holding et des entreprises qu'elle gère n'est toutefois pas mise à mal. "Celle-ci sera dirigée par des personnalités du monde économique reconnues pour leur expertise et par des personnes de confiance, proches de Madame Piffaut, qui ont contribué à ses côtés au développement du Groupe. Leur mission est de poursuivre son œuvre par le biais de cette fondation" indique le communiqué du groupe suite au décès de la PDG.

La 166e fortune de France refusait toute prise de contact avec les journalistes et même d'être prise en photo. Elle avait l'habitude de consulter sa boule de cristal avant toute embauche assure tout de même le magazine Challenges. Il lui arrivait également, de temps en temps, de répondre au téléphone de son groupe et d'écourter les conversations se faisant passer pour une femme de ménage ou autres.

C'est désormais son directeur général, Denis Michault, qui se retrouve maintenant à la tête de ce groupe qui emploie près de 3.500 salariés sur 21 sites industriels différents. Le chiffre annuel de la holding s'évalue à environ un milliard d'euros par an toujours selon le magazine Challenges.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Monique Piffaut ne léguera pas sa fortune à son chien Gaétan comme l'affirmait "Challenges" et d'autres médias.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-