"Panama papers": la justice française va enquêter sur 26 dossiers d'évasion fiscale

"Panama papers": la justice française va enquêter sur 26 dossiers d'évasion fiscale

Publié le 05/04/2017 à 16:06 - Mise à jour à 16:16
©Rodrigo Arangua/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un an après la révélation du scandale des "Panama papers", la justice française va se pencher de plus près sur 26 dossiers d'évasion fiscale via des sociétés-écrans dévoilées par la diffusion des documents ayant fuités du cabinet panaméen Mossack Fonseca. Un couple devrait même passer prochainement en correctionnelle, pour ouvrir le bal des procès suite à ce scandale.

L'affaire remonte déjà à un an, et les premières suites judicaires concrètes vont maintenant être données, passé le temps de l'enquête. Le volet français des "Panama papers" va finalement concerner 26 dossiers, conformément au nombre d'enquêtes ouvertes par le Parquet national financier. Parmi ceux-ci, l'un va faire l'objet de poursuites dans un délai proche.

Les dossiers visés concernent des particuliers qui sont soupçonnés d'avoir soustrait aux autorités fiscales une partie de leurs avoirs via des sociétés paravents, le tout chapeauté par le cabinet de droit offshore basé au Panama Mossack Fonseca. Plusieurs intermédiaires, qui ont facilité la mise en relation et le montage des sociétés sont aussi concernés.

Selon France Inter, le dossier qui fera l'objet de poursuites concerne une couple de particuliers qui a dissimulé plusieurs millions d'euros via des sociétés-écrans. Le couple devrait être poursuivi devant le tribunal correctionnel, ou se soumettre à une procédure de plaider-coupable. Selon une source reprise par Reuters, "Il n'y aura pas de classement ou de mesures alternatives aux poursuites" dans ce dossier.

Les révélations des "Panama papers" ont concerné des hoommes d'affaires, des politiques, des sportifs et des célébrités d'une quarantaine de pays. Elles ont notamment été à l'origine de la démission du Premier ministre islandais. Le travail avait été mené par 378 journalistes de 77 pays qui ont décortiqué pas moins de 11,5 millions de documents provenant de Mossack Fonseca, et qui ont fuité via une source anonyme (et non rémunérée) qui répond au pseudonyme de "John Doe".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

C'est en avril 2016 que les documents ayant fuité du cabinet panaméen Mossack Fonseca ont été rendus publics.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-