"Panama papers": la justice française va enquêter sur 26 dossiers d'évasion fiscale

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Panama papers": la justice française va enquêter sur 26 dossiers d'évasion fiscale

Publié le 05/04/2017 à 16:06 - Mise à jour à 16:16
©Rodrigo Arangua/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un an après la révélation du scandale des "Panama papers", la justice française va se pencher de plus près sur 26 dossiers d'évasion fiscale via des sociétés-écrans dévoilées par la diffusion des documents ayant fuités du cabinet panaméen Mossack Fonseca. Un couple devrait même passer prochainement en correctionnelle, pour ouvrir le bal des procès suite à ce scandale.

L'affaire remonte déjà à un an, et les premières suites judicaires concrètes vont maintenant être données, passé le temps de l'enquête. Le volet français des "Panama papers" va finalement concerner 26 dossiers, conformément au nombre d'enquêtes ouvertes par le Parquet national financier. Parmi ceux-ci, l'un va faire l'objet de poursuites dans un délai proche.

Les dossiers visés concernent des particuliers qui sont soupçonnés d'avoir soustrait aux autorités fiscales une partie de leurs avoirs via des sociétés paravents, le tout chapeauté par le cabinet de droit offshore basé au Panama Mossack Fonseca. Plusieurs intermédiaires, qui ont facilité la mise en relation et le montage des sociétés sont aussi concernés.

Selon France Inter, le dossier qui fera l'objet de poursuites concerne une couple de particuliers qui a dissimulé plusieurs millions d'euros via des sociétés-écrans. Le couple devrait être poursuivi devant le tribunal correctionnel, ou se soumettre à une procédure de plaider-coupable. Selon une source reprise par Reuters, "Il n'y aura pas de classement ou de mesures alternatives aux poursuites" dans ce dossier.

Les révélations des "Panama papers" ont concerné des hoommes d'affaires, des politiques, des sportifs et des célébrités d'une quarantaine de pays. Elles ont notamment été à l'origine de la démission du Premier ministre islandais. Le travail avait été mené par 378 journalistes de 77 pays qui ont décortiqué pas moins de 11,5 millions de documents provenant de Mossack Fonseca, et qui ont fuité via une source anonyme (et non rémunérée) qui répond au pseudonyme de "John Doe".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


C'est en avril 2016 que les documents ayant fuité du cabinet panaméen Mossack Fonseca ont été rendus publics.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-