Paris: les "pervenches" ne dresseraient pas assez de contraventions de stationnement

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: les "pervenches" ne dresseraient pas assez de contraventions de stationnement

Publié le 25/01/2017 à 17:39 - Mise à jour à 20:50
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon la Cour des comptes, le nombre de PV de stationnement dressés à Paris serait en forte baisse depuis 2014. En 2014, seulement 3,8 millions de contraventions pour le stationnement ont été comptabilisés au titre des 142.000 places payantes recensées par la ville.

Les "pervenches" parisiennes ne sont pas "rentables". Selon un rapport de la chambre régionale des comptes d'Ile-de-France publié ce mardi 24, et consulté par Les Echos, chaque agent de surveillance de Paris (ASP) ne verbaliserait "que" quinze automobilistes PV par jour. Un chiffre jugé "insuffisant" par la Mairie de Paris qui projette de privatiser le service. En 2014, seulement 3,8 millions de contraventions pour le stationnement ont été dressées au titre des 142.000 places payantes recensées par la ville.

En effet, une comparaison plus large au plan national qui sera publiée le mois prochain, la Cour assure que les "pervenches" parisiennes (payées par la mairie mais gérées par la Préfecture de police) figurent dans la queue de peloton national. De quoi expliquer selon la Mairie de Paris que seuls 10 % des automobilistes paient leur stationnement, soit un manque à gagner de 300 millions d'euros par an. "Cette perte d'argent équivaut au coût annuel de fonctionnement de toutes les crèches parisiennes", s'est insurgée la maire de Paris lors d'une interview accordée cet automne au JDD .

Sur les 1.672 ASP, seuls 1.200 seraient réellement affectés aux opérations de contrôle sur le terrain. "Ce rapport est affligeant et ne montre absolument pas la réalité du terrain", déplore Frédéric Guillo, secrétaire général CGT à la préfecture de police, contacté par Le Figaro. "Les effectifs ne sont pas suffisants pour tout contrôler et sont de plus en plus réduits chaque année. (...) On charge (les agents) de nombreuses missions, en plus de celle de dresser des PV". Il ajoute qu'un grand nombre d'ASP seraient notamment affectés à des missions de police de proximité.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Selon la Mairie de Paris, seuls 10 % des automobilistes paient leur stationnement, soit un manque à gagner de 300 millions d'euros par an.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-