Pôle Emploi chercherait à faire rentrer 500.000 chômeurs en formation pour améliorer ses statistiques

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pôle Emploi chercherait à faire rentrer 500.000 chômeurs en formation pour améliorer ses statistiques

Publié le 03/08/2016 à 16:31 - Mise à jour à 16:35
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est "Le Canard Enchaîné" qui dévoile l'information: les agents de Pôle Emploi sont largement sollicités pour pousser les chômeurs à accepter des formations ou des stages. le but? Ne plus en faire statistiquement parlant des demandeurs d'emploi trop "visibles".

C’est une dérive de "l’inversion de la courbe du chômage" que révèle dans son édition de ce mercredi 3 l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné. Le journal dévoile en effet des instructions diffusées en interne par Pôle Emploi le 21 avril indiquant comment faire passer 500.000 chômeurs des catégories A, B et C-les plus regardées pour générer les statistiques sur le chômage-à la catagorie D. Cette dernière, qui comprend les "demandeurs d'emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi (en raison d'un stage, d'une formation, d'une maladie...)" collecte notamment les chômeurs qui décident de mettre à profit leur inscription auprès de Pôle Emploi pour suivre une formation proposée par l’organisme, ou débuter un stage pour faciliter, en théorie, un retour à l’emploi.

Les conseillers sont ainsi sommés de démarcher 2,2 millions de demandeurs d'emploi pour leur proposer une formation, voire mieux, d'entrer en stage, car seulement un tiers des chômeurs qui débutent une formation vont réellement jusqu'au bout. Selon l’hebdomadaire, chaque mois, chaque conseiller doit ainsi trouver 15 nouveaux demandeurs d'emploi à démarcher. Depuis mai, ceux-ci sont assistés dans cette tâche par les services d’une entreprise privée qui contacte par téléphone les candidats potentiels.

La nouvelle fait pour le moins mauvais genre pour deux raisons. Primo, car elle jette la suspicion sur la qualité réelle des formations proposées par Pôle Emploi pour aider au retour à l’emploi des chômeurs. Comment s’assurer qu’elles sont vraiment pertinentes et qu’elles n’ont pas d’autres buts que d’être un "écran de fumée" statistique? Secundo, l’affaire met cruellement en lumière l’échec de François Hollande, du moins jusque-là, sur l'inversion de la courbe du chômage qu’il avait annoncé comme préalable à une nouvelle candidature en 2017.

Le gouvernement a d’ailleurs réagi à la publication du journal:"L'article du Canard Enchaîné sur Pôle emploi est caricatural", a déclaré sur LCI ce mercredi Clotilde Valter, secrétaire d'État chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Même son de cloche chez Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement sur RTL: "Comme à chaque fois, une partie de ceux qui seront en formation seront comptés en catégorie D. Et vous aurez toujours les mêmes qui viendront dire +ah oui certes ça baisse sur la catégorie A mais ça augmente dans les autres catégories+. Tout ça fait débat mais l'objectif du gouvernement c'est de mettre 500.000 formations. La formation est un enjeu majeur pour l'emploi".

En juin 2016, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a de nouveau faiblement augmenté en (+5.400, soit +0,2%), s'établissant à 3,53 millions de personnes en métropole.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les conseillers doivent chacun solliciter une quinzaine de chômeurs tous les mois.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-