Prélèvement à la source: que faire en cas d'erreur sur la fiche de paie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Prélèvement à la source: que faire en cas d'erreur sur la fiche de paie

Publié le 28/01/2019 à 13:01 - Mise à jour à 13:46
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le prélèvement à la source se traduit sur les fiches de paie de janvier. Parmi les millions de salariés concernés, certains connaîtront forcément des erreurs. Des dispositifs ont été mis en place par les services des impôts pour y remédier.

Depuis vendredi 25, les salariés français découvrent sur leur fiche de paie du mois de janvier leur "nouveau" salaire abaissé en raison du prélèvement à la source. Un moment de tension pour les services fiscaux puisque certains risquent de ne pas comprendre ce nouveau chiffre et qu'à l'échelle des 25 millions de concernés, les erreurs sont inévitables.

Alors que faire si le chiffre en bas de la fiche de paie ne correspond pas à ce qui était attendu ou prévu? Il est inutile de se retourner vers la comptabilité de son entreprise ou son employeur. Il n'appartient en effet pas à l'entreprise d'apporter des modifications. Seuls les services des impôts décident du taux qui est appliqué. Si erreur de taux il y a, c'est donc des services fiscaux qu'il faut se rapprocher.

Il peut s'agir d'un oubli de la part du contribuable qui n'a pas précisé -ou trop tard- le taux qu'il veut se voire appliquer. Une erreur de calcul du taux personnalisé est également envisageable. Le premier réflexe doit être de vérifier le taux inscrit sur son dernier avis d'imposition.

Voir: Impôts à la source 2019 - comment changer votre taux?

Pour remédier à un problème ou déclarer un changement, il est possible de se connecter sur son espace personnel du site impots.gouv.fr dans la rubrique "gérer mon prélèvement". Il est également possible de recalculer son taux par téléphone au 0 809 401 401, ou en se rendant dans un centre des impôts.  

Le numéro de téléphone a déjà connu une forte affluence ces dernières semaines, après qu'un premier "salaire" indicatif a été inscrit sur les fiches de décembre. Cette affluence a obligé l'administration fiscale à déployer des renforts, avec 200 puis 500 agents supplémentaires dans les 14 "centres de contact" mis en place par le gouvernement pour répondre aux appels des contribuables.

Au guichet, les sollicitations sont en revanche restées plus limitées, malgré une pointe de fréquentation début janvier. Selon Bercy, un million d'usagers ont ainsi été reçus entre le 2 et le 25 janvier, contre 5,4 millions lors de la dernière campagne déclaration de revenus (avril/mai).

Lire aussi:

Emplois, impôts, climat: un rapport d'Attac accable les groupes du CAC 40

Impôt à la source: au bout du fil, "grosses inquiétudes" et petites râleries

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quelques erreurs peuvent se produire lors de la mise en place du prélèvement à la source.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-