Retour de la vignette auto: combien va-t-elle coûter?

Retour de la vignette auto: combien va-t-elle coûter?

Publié le 18/12/2017 à 14:45 - Mise à jour à 14:53
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le comité d'experts chargé par le ministère des Transports de proposer un nouveau mode de financement de l'entretien des routes françaises veut revenir à l'usage de la fameuse "vignette". Cet impôt avait été supprimé pour les particuliers en 2000.

C'est le retour d'une vieille recette qui a longtemps fait les bonnes affaires du Trésor public, moins celle des conducteurs. La vignette automobile pourrait en effet faire son grand retour sur le pare-brise des voitures pour collecter les fonds nécessaires au financement de l'entretien des routes.

La France est en effet passée de la première à la septième place du classement des infrastructures routières entre 2012 et 2015 selon le rapport "Global Competitiveness" du forum économique mondial. La faute à des projets de rénovation d'infrastructures qui ont été stoppés, faute de coût. C'est pour dégager de nouvelles recettes affectées précisément à cette tâche qu'un comité d'experts missionné par le ministre des Transports a été chargé d'émettre des propositions et aurait donc décidé de proposer une formule ayant déjà fait les preuves de son efficacité (fiscale).

Selon les premiers éléments connus sur cette décision, cette vignette pourrait coûter entre 75 et 125 euros et permettrait d'engranger de 3 à 5 milliards d'euros par an. Il faudra attendre cependant fin février pour en connaître les conclusions exactes, tant sur le mode de financement que les modalités précises? C'est à cette date en effet que l'on connaîtra les projets d'infrastructures qui seront financés.

Lire aussi: Voitures: une vignette payante pour financer l'entretien des routes? 

Les contribuables pourront donc apprécier les ressemblances et les différences avec cette probable "vignette 2018" et l'ancienne version qui a adhéré sur les pare-brises de 1956 à 2000 (avec une version 2001 uniquement pour les véhicules professionnels et abandonnés en 2006, certains départements la rendant en outre gratuite).

L'ancienne vignette affichait un tarif variant selon la nature du véhicule et le département d'immatriculation. La version 2000 coûtait en moyenne 523 francs, soit environ 80 euros (inflation non comprise). Le gouvernement, si les premiers éléments s'avèrent exacts, opterait pour une fourchette supérieure pour cet impôt qui avait été supprimé par le gouvernement Jospin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

La vignette financera la rénovation des routes françaises.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-