Retraite - A combien se monte la pension moyenne?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 mars 2018 - 15:46
Image
Un vieux couple, assis sur un banc
Crédits
©Marcel Oosterwijck/Flickr
La retraite de base du régime général reste modeste.
©Marcel Oosterwijck/Flickr
Emmanuel Macron va s'attaquer au conséquent chantier des retraites, et à l'harmonisation entre les différents régimes. La retraite de base du régime général reste pourtant assez modeste.

Une explosion du nombre, mais un revenu de base qui reste modeste. C'est à un maquis complexe de statuts que veut s'attaquer le président Emmanuel Macron en remettant à plat les régimes de retraite. Si le contenu de la réforme qui sera proposée est encore loin d'être connu, le président de la République n'a jamais fait mystère de son esprit: que chaque euro cotisé donne les mêmes droits à tous les salariés (ce qui revient de fait à mettre fin aux régimes spéciaux).

C'est aussi à une masse démographique disparate, déjà échaudée par la hausse de la CSG, que cette réforme va devoir se confronter. En 2017, 14,1 millions de personnes en France étaient retraitées du régime général de retraite.

Lire aussi: 2.500 Polynésiens manifestent contre la réforme de leur retraite

La pension mensuelle de base (celle calculée par la Sécu sur les 25 meilleures années) s'élève à 1.086 euros selon les chiffres de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) soit 12 euros de plus qu'en 2016, avec une disparité selon le sexe (1.159 euros pour les hommes, 1.004 pour les femmes). On est donc loin de l'image d'un retraité: pour rappel le Smic net (à plein temps) s'élevait au 1er janvier 2018 à 1.152 euros nets. Il s'agit cependant de la retraite de base, qui n'inclut pas les pensions complémentaires qui elles font réellement la différence entre les retraités modestes et les retraités plus aisés.

Malgré ce niveau de pension en apparence modérée, le régime général reste déficitaire et selon les projections du Conseil d'orientation des retraites, il le restera au moins jusqu'aux années 2040. Car la pression démographique sur le régime est très importante: le nombre de bénéficiaires a encore augmenté de 0,8% en 2017. En 1967, le nombre de retraités n'étaient que de 3 millions soit le cinquième du niveau actuel. Si la population française n'était que de 51 millions cette année-là, le taux de chômage n'était que de 2,5%. La quasi-totalité de la population active cotisait donc au régime de retraite. L'espérance de vie était de 71 ans environ (83 ans actuellement) alors que l'âge de retraite pour le régime général était de 65 ans.

Voir aussi - Retraites: un méga-fichier informatique pour mieux calculer les pensions 

Des considérations qui risquent de peser lourd dans les orientations que proposera le gouvernement. Emmanuel Macron n'a en outre jamais caché son souhait de faire profiter aux classes en âge de travailler de ses choix en termes de politique sociale, au détriment des retraités.

À LIRE AUSSI

Image
En 50 ans, le nombre de personnes de 60 ans ou plus a crû de 8 millions, et le nombre de personnes d
Les retraités du régime général sont passés de 3 à 14 millions en 50 ans
De trois à plus de 14 millions en 50 ans: le nombre de retraités du régime général (salariés) a quasiment été multiplié par cinq depuis 1967 et la création de la Caiss...
06 novembre 2017 - 15:14
Tendances éco
Image
France-Soir
Régimes spéciaux: de quoi parle-t-on ?
Suspendus à la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron, les régimes dits "spéciaux" concernent quelque 9 millions de Français, dont les avantages sont peu à p...
12 mars 2018 - 12:04
Image
La présidente du Front national Marine Le Pen lors d'un meeting à La Bazoche-Gouet le 3 avril 2017
Retraites: pour Marine Le Pen, certains régimes spéciaux "se justifient"
Certains régimes spéciaux de retraite "se justifient tout-à-fait", a dit mardi Marine Le Pen, ajoutant que sur ce sujet, comme sur celui de l'IVG, elle avait "claireme...
04 avril 2017 - 11:23
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don