Revenu universel: un Français tiré au sort va gagner 1.000 euros par mois

Revenu universel: un Français tiré au sort va gagner 1.000 euros par mois

Publié le 02/11/2017 à 12:55 - Mise à jour à 13:02
©Images Money/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le collectif Mon revenu de base a lancé ce jeudi une cagnotte en ligne. L'objectif est de récolter 12.000 euros afin de les offrir à un Français tiré au sort à raison de 1.000 euros par mois pendant un an. Une façon de tester le fameux revenu universel et de démontrer qu'il est possible de l'expérimenter.

Le revenu universel a été l'un des débats ardents de l'élection présidentielle. Son principal soutien, Benoît Hamon, a réalisé un score plus que décevant pour le PS et l'idée semblait donc condamnée à être enterrée au moins pour ce quinquennat.

C'est ce que cherche à éviter les instigateurs du collectif Mon revenu de Base, soutenu notamment par le Julien Bayou, porte-parole d'Europe Écologie-Les Verts (EELV). Le groupe cherche à démontrer la pertinence de l'idée par l'expérimentation. Par conséquent, il cherche à offrir à un Français tiré au sort la somme de 1.000 euros par mois pendant un an.

Les modalités pour remporter cette "loterie" restaient floues ce jeudi 2, notamment parce que le site du mouvement était à la mi-journée inaccessible, vraisemblablement victime de son succès. Mais l'organisation assure qu'elle est "gratuite et sans engagement".

La méthode de financement est de son côté parfaitement claire: recourir à la générosité de ceux qui croient en ce concept. Une cagnotte a ainsi été créée afin de recueillir les 12.000 euros nécessaires à l'expérimentation du projet pendant un an. Si elle dépasse ce seuil, un nouveau chanceux sera tiré au sort par tranche de 12.000 euros atteintes. Elle avait recueilli ce jeudi à midi près de 5.000 euros envoyés par une centaine de donateurs.

L'objectif de cette opération est également de démontrer qu'il est possible d'expérimenter le revenu universel à grande échelle et grâce à une politique publique. Une expérimentation qui cependant nécessite qu'une loi soit votée.

Sujet de discorde d'abord durant la primaire socialiste puis la campagne présidentielle, le revenu universel est critiqué par ses détracteurs comme un assistanat permanent ou une acceptation du chômage, dont le coup se chiffrerait en centaines de milliards d'euros. Mais il est également soutenu par certains économistes ou grands dirigeants d'entreprise tels Elon Musk ou Bill Gates, qui y voient le seul moyen de lutter contre la raréfaction du travail issu de l'automatisation. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Si la cagnotte atteint les 12.000 euros, un heureux "cobaye" sera tiré au sort.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-