Stations de ski: pas de neige, pas d'embauche de saisonniers

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Stations de ski: pas de neige, pas d'embauche de saisonniers

Publié le 28/12/2016 à 07:58 - Mise à jour à 08:07
©Jean-Pierre Clatot/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les conditions météo défavorables ne portent pas préjudices qu'aux vacanciers et aux stations de ski. Face au manque d'enneigement, de nombreux travailleurs saisonniers déjà sur place voient leur embauche retardée. Une situation dénoncée mardi par la CGT.

Trois semaines après le début de la saison de ski, "30 à 40% des saisonniers" devant être embauchés dans les stations françaises sont toujours sans emploi, en raison du manque de neige, a dénoncé mardi 27 la CGT.

Le syndicat, qui a rencontré mardi le préfet de Savoie à ce sujet, préconise la mise en œuvre systématique de l'activité partielle et incite les employeurs à l'anticiper "plutôt que de la retarder ou de ne pas embaucher des salariés déjà précaires".

Dans le seul arc alpin, où 120.000 saisonniers sont habituellement employés durant la saison d'hiver -en Isère, Savoie et Haute-Savoie-, 40.000 personnes sont toujours en attente d'embauche, estime Antoine Fatiga, responsable national CGT, qui s'inquiète du manque de neige récurrent depuis trois ans en début de saison.

Le syndicat a réclamé aux préfets concernés le respect de la convention collective du secteur, qui impose aux employeurs de fixer dans les contrats de travail une date-butoir d'embauche du saisonnier même si l'activité est fortement réduite ou nulle.

Cette date est décidée au cas par cas et n’est pas la même partout. Seules les stations de petite taille, ayant moins de 20 salariés, n’ont pas cette obligation.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Selon la CGT, environ un tiers des saisonniers qui devaient être embauchés ne l'ont pas été faute de neige.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-