Taux individualisé de l'impôt pour le prélèvement à la source: le dispositif ne rencontre pas le succès

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Taux individualisé de l'impôt pour le prélèvement à la source: le dispositif ne rencontre pas le succès

Publié le 03/07/2018 à 16:50 - Mise à jour à 16:54
© JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Pour éviter qu'un employeur ne connaisse le niveau de revenu de votre foyer, il est possible demander un taux neutre. Mais le dispositif ne rencontre pour l'instant pas le succès escompté par les études d'opinion.

La formule ne fait pas encore recette auprès des contribuables: le taux individualisé pour les impôts 2019 ne reporte pas pour le moment le succès escompté malgré ses avantages. Selon des données communiquées par Bercy lundi 2, seuls 7,6% de ceux qui ont déclaré en ligne leurs revenus –et qui se sont vus communiquer un taux d'imposition– ont opté pour ce mode de calcul de l'imposition dans le cadre du futur prélèvement à la source.

Le taux individualisé était pourtant l'une des innovations pour minorer l'un des principaux inconvénients du prélèvement à la source, la prise de connaissance par l'employeur (qui sera le collecteur) du revenu de votre ménage. Deux solutions ont donc été proposées, soit un taux individualisé donc (un couple est taxé chacun selon ses revenus, avec deux taux potentiellement différents) soit un taux neutre (un taux ne prenant pas en compte les revenus du ménage, avec une correction en fin d'année). Mais, malgré la méfiance d'une partie de l'opinion sur le prélèvement à la source, ces portes de sortie n'emballent guère les contribuables. Le taux neutre n'affiche même qu'un très faible 1,3%.

Voir aussi: Impôts - Prélèvement à la source: les employeurs à domicile toucheront un chèque dès janvier

Rien n'indique cependant que le taux de contribuables optant pour ce système restera aussi faible. Les contribuables ont en effet jusqu'au 15 septembre pour choisir leur mode d'imposition pour l'année 2019. Selon un sondage Harris Interactive pour le cabinet de consultants Yce Partners, 49% des Français souhaiteraient opter pour le taux individualisé. Un souhait qui, visiblement, ne passe pas le stade du déclaratif.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le taux individualisé ne rencontre pas le succès escompté.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-