Taxe foncière: augmentation dans 16 grandes villes et 16 départements en 2017

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Taxe foncière: augmentation dans 16 grandes villes et 16 départements en 2017

Publié le 12/10/2017 à 10:16 - Mise à jour à 10:53
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Cette année, 16 grandes villes et 16 départements ont augmenté leur taxe foncière. Une étude de l'Union nationale des propriétaires immobiliers publiée ce jeudi révèle que ce chiffre est en forte baisse comparé à l'année précédente.

Ce jeudi 12, l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) a publié une étude révélant qu'en 2017, 16 villes et départements français avaient augmenté leur taxe foncière. Si c'est encore trop pour certains, ce chiffre est en forte baisse par rapport à l'année 2016 où 34 villes avaient mis en place une augmentation de cet impôt.

Pour arriver à ce résultat, l'UNPI a analysé les 50 plus grandes villes de l'Hexagone. En tête de ces communes où l'impôt destiné aux propriétaires a augmenté c'est la ville de Limoges, en Haute-Vienne. A cet endroit, la taxe foncière a grimpé de 6,9% par rapport à 2016. Arrivent ensuite Nanterre et Metz qui ont respectivement revu à la hausse l'impôt de 5,5% et 4,45%. Pour connaître une (légère) baisse de sa taxe d'habitation, c'est à Caen dans le Calvados qu'il fallait être propriétaire en 2017 (-0,17%).

Au niveau des départements, le Lot-et-Garonne arrive largement en tête avec une hausse de 21,25% de la taxe foncière en 2017 par rapport à l'année précédente. Suivent ensuite la Moselle et les Ardennes où l'impôt a subi une augmentation de 10,47% et 10,23%. Les propriétaires de Corse-du-Sud on par contre connu une baisse importante de cet impôt qui a en moyenne baissé de 14,16% dans le département.

Globalement, la taxe foncière est restée stable dans 32 grandes villes, c'est deux fois plus qu'en 2016. En moyenne cet impôt à augmenté de 0,97% contre près de 4% l'année passée. Pourtant, l'UNPI juge "la propriété en péril" et exhorte le gouvernement de procéder au "blocage des taux". En effet, l'organisation estime que la taxe foncière ne devrait "augmenter qu'en fonction de l'inflation". Leur vœu sera exaucé puisque la loi de finances 2017 va dans ce sens.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La taxe foncière n'a augmenté que dans 16 villes françaises en 2017, contre 34 l'année précédente.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-