Vivendi va racheter les parts d'Havas détenues par Bolloré, donnant naissance à un géant médias/publicité

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Vivendi va racheter les parts d'Havas détenues par Bolloré, donnant naissance à un géant médias/publicité

Publié le 12/05/2017 à 11:11 - Mise à jour à 11:40
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est un groupe gigantesque et patrimonial qu'est en train de créer Vincent Bolloré en intégrant Havas à Vivendi dont il détient à 20,6%, . Le tout donne naissance à un géant des médias et de la publicité pour aller concurrencer SFR.

BOURSE - Difficile de ne pas y voir une réponse de Vincent Bolloré à l'annonce par SFR du rachat des droits de la Ligue des Champions, au nez et à la barbe du groupe Canal+. Le groupe Vivendi (propriété à 20,6% du groupe Bolloré) va proposer au groupe Bolloré (possédé à 100% par son propriétaire éponyme) de lui racheter les 60% qu’il détient dans le capital d’Havas. Le montant qui sera versé par action sera de 9,25 euros, soit un gain de 9% par rapport au tarif du marché. Havas, agence de publicité, deviendra donc une activité intégrée du groupe Vivendi (dont Vincent Bolloré est président du Conseil de surveillance).

L'acquéreur ne procédera à aucune cession pour financer l'opération et puisera dans ses 4 milliards d'euros de cash disponible. Le dirigeant d'Havas ne changera pas non plus, et pour cause, il s'agit de… Yannick Bolloré, le propre fils de Vincent Bolloré. Il est d'ailleurs pressenti pour succéder à terme à son père à la tête de la holding qui est le principal actionnaire de Vivendi, et qui va donc entièrement contrôler Havas. La boucle serait bouclée.

L'opération va également faire naître un nouveau géant qui permettra de mieux cibler les clients des contenus culturels proposés par le groupe Vivendi, en utilisant l'expertise d'Havas. Ce sera d'ailleurs un retour aux sources pour Havas qui a détenu des actifs dans ls médias et a été à l'origine de la première agence de presse créée en France.

Cette alliance va en tout cas accoucher d'un géant qui combinera les actifs de Vivendi, qui compte 22.600 salariés pour un chiffre d'affaires de 10,8 milliards d'euros en 2016, avec les 20.000 employés d'Havas qui affichait un chiffre d'affaires de 2,3 milliards l'an dernier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vincent Bolloré a initié le rachat d'Havas dirigé par son fils.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-