Volkswagen: les menaces des Etats-Unis font plonger le cours de l'action

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Volkswagen: les menaces des Etats-Unis font plonger le cours de l'action

Publié le 05/01/2016 à 14:07 - Mise à jour à 14:10
©Mike Blake/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'action Volkswagen a perdu plus de 4% ce mardi dans une nouvelle réaction à l'affaire des tests antipollution truqués. Les Etats-Unis pourraient en effet réclamer 20 milliards de dollars au constructeur allemand.

La bourse a réagi au dédommagement demandé par les Etats-Unis dans l'affaire du "dieselgate". L'action Volkswagen laissait des plumes mardi matin, avec une chute de plus de 4% après l'annonce lundi soir de poursuites de la justice américaine sur les moteurs truqués.

Le titre a ouvert en recul de près de 2%, et à 09H30 GMT il s'enfonçait de 4,55% à 120,65 euros, en queue d'un indice Dax reparti en baisse (-0,57%) après un bref répit.

Nouvel épisode du feuilleton des moteurs truqués, qui tient en haleine les investisseurs depuis septembre, les autorités américaines ont annoncé lundi qu'elles allaient traduire en justice le constructeur allemand. Les Etats-Unis réclament au moins 20 milliards de dollars (18,6 milliardds d'euros) de dédommagement.

"Personne ne peut se risquer à une estimation crédible du montant des pénalités" qu'au final le constructeur devra payer, commentait mardi Holger Schmidt, analyste d'Equinet, "mais il semble clair que les Etats-Unis sont déterminés à faire payer Volkswagen pour ses manquements et à affaiblir la position du groupe aux Etats-Unis".

Couplé aux informations déprimantes en provenance de Chine - un mauvais indicateur économique vient en chasser un autre sur le plus gros marché de Volkswagen -, cela signifie pour le groupe "un nouvel afflux de mauvaises nouvelles", relève l'analyste, qui s'attend à ce que l'action en pâtisse à court terme.

Après avoir chuté d'environ 40% juste après l'éclatement du scandale, le titre avait lentement repris du poil de la bête et il a ramené son repli à quelque 20% par rapport à son niveau de septembre.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Depuis la révélation du scandale Volkswagen en septembre dernier, l'action a perdu environ 20%.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-