Acier: malgré ses promesses, la Chine a accru ses capacités de production

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Acier: malgré ses promesses, la Chine a accru ses capacités de production

Publié le 13/02/2017 à 14:32 - Mise à jour à 14:38
© STR / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon un rapport indépendant publié ce lundi, la Chine a accru ses capacités de production d'acier l'an dernier malgré ses promesses. Si Pékin a bien imposé la fermeture de certaines installations, cela a été plus que compensé par l'ouverture de nouvelles usines ou par le redémarrage de sites à l'arrêt.

Malgré ses promesses, la Chine a accru ses capacités de production d'acier l'an dernier, selon un rapport indépendant publié ce lundi 13, qui fait le lien avec l'aggravation de la pollution atmosphérique dans le nord du pays. La Chine, qui assure à elle seule environ la moitié de la production d'acier de la planète, est accusée par ses principaux partenaires commerciaux de vendre ses produits à perte. En réponse, elle s'est engagée à réduire ses capacités de production de 100 à 150 millions de tonnes par an d'ici à 2020, sur un total de plus d'un milliard de tonnes actuellement.

Mais selon un rapport du cabinet Custeel et de Greenpeace Asie orientale, les capacités de production du pays se sont en fait accrues de 36,5 millions de tonnes en 2016, soit plus de deux fois la production totale d'un pays comme le Royaume-Uni. Si Pékin a bien imposé la fermeture de certaines installations, cela a été plus que compensé par l'ouverture de nouvelles usines ou par le redémarrage de sites à l'arrêt, selon le rapport.

Les quatre cinquièmes de cette augmentation sont le fait de trois provinces proches de Pékin, ce qui a entraîné des pics de pollution dans la capitale à la fin de l'année dernière et au début de cette année, affirment les auteurs du rapport. La sidérurgie est la deuxième source de pollution atmosphérique dans le pays, rappellent-ils.

Le régime chinois a assuré vouloir réduire ses capacités de production par la concentration du secteur et la fermeture des usines à l'arrêt ou inefficaces. Près des trois quarts des capacités fermées l'an dernier étaient déjà à l'arrêt, selon le rapport. Les cadres locaux chargés de faire appliquer les fermetures d'usines se sont débrouillés pour en minimiser l'impact, selon Lauri Myllyvirta, qui suit le secteur du charbon chez Greenpeace.

Les fermetures d'usine doivent viser les sites qui fonctionnent, pas juste ceux qui sont à l'arrêt, plaide le rapport, selon lequel plus de 20 millions de tonnes de nouvelles capacités de production sont déjà sur le point de démarrer. Les usines doivent être détruites et pas juste fermées, pour empêcher leur redémarrage, selon le rapport. L'Union européenne et les Etats-Unis ont imposé des sanctions anti-dumping ces dernières semaines sur différents types de produits en acier en provenance de Chine.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La sidérurgie est la deuxième source de pollution atmosphérique dans le pays.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-