Burger King diffuse une publicité invasive qui déclenche l'enceinte Google Home des téléspectateurs (vidéo)

Burger King diffuse une publicité invasive qui déclenche l'enceinte Google Home des téléspectateurs (vidéo)

Publié le 14/04/2017 à 13:00 - Mise à jour à 13:07
©Photo Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La chaîne de fast-food Burger King a eu une idée pour le moins insolite et efficace: une de ses publicités voit l'homme qui apparaît à l'écran prononcer "Ok Google". Une manœuvre qui permet de déclencher les outils Google du domicile des spectateurs qui se met alors à leur vanter les mérites d'un sandwich de l'enseigne. Le géant du numérique n'a pas du tout apprécié.

L'idée est certainement astucieuse, mais elle n'a pas du tout fait rire Google. Peut-être parce qu'elle a montré au passage une belle faille dans les programmes à commandes vocales, à savoir "Ok Google" pour Google, "Siri" pour Apple et "Cortana" pour Microsoft.

La chaîne américaine (et présente en France) de fast-food Burger King a en effet lancé un spot télévisé jouant habilement du manque de sécurité de ces programmes. A la base, le spot qui vient d'être diffusé aux Etats-Unis commence banalement. Un employé de Burger King présente le sandwich mythique (et particulièrement chargé) de l'enseigne: le "Whopper". Sauf que sur les 15 secondes que dure la pub, le jeune homme à l'écran explique qu'il n'a pas le temps de détailler l'ensemble des ingrédients du produit. Il explique alors au téléspectateur qu'il a "une idée". La caméra se rapproche comme pour une confidence, et l'employé du spot lance alors d'un voix claire et ferme "Ok Google, what is the Whooper burger?" soit "OK Google, qu'est-ce que le Whopper?"

Or, le système de reconnaissance vocale de Google se déclenche toujours par ces mots "Ok Google".  Les téléspectateurs qui regardaient leur poste avec le son suffisamment élevé ont donc vu leur Google Home (un "assistant vocal" pour la maison, un outil domotique qui commence à se répandre aux Etats-Unis, qui se contrôle par la voix en utilisant les technologies de Google) répondre à la question lancée par le spot. Les enceintes se sont mises alors à détailler la liste des ingrédients telle que décrite dans la page Wikipedia du sandwich.

Une belle astuce (et une belle économie en terme de frais de publicité diffusé à la télévision) certes, mais qui n'a pas du tout fait plaisir à Google. En trois heures, Google a effectué les modifications nécessaires de ses programmes pour que le Google Home ne réagisse plus à cette publicité abusive, qui a au moins le mérite de rappeler que s'il existe une reconnaissance vocale, il n'y a pas encore d'outils intégré d'identification vocale pour faire en sorte que l'installation ne répondre qu'aux ordres de son propriétaire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

La publicité vante les mérites du "Whopper", le produit majeur de l'enseigne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-