McDonald's arrête l'hémorragie de ses ventes en 2016

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

McDonald's arrête l'hémorragie de ses ventes en 2016

Publié le 23/01/2017 à 17:32 - Mise à jour à 17:33
©Seth Perlman/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Aux Etats-Unis, les restaurants McDonald's sont boudés par les consommateurs qui mangent désormais plus chez eux, et plus sainement. Grâce à ses ventes mondiales, le géant du fast-food a pu freiner l'hémorragie en 2016.

Le géant du fast-food McDonald's a réussi à contenir l'hémorragie de ses ventes en 2016 alors que la fréquentation des restaurants est en berne aux Etats-Unis où il a encore du pain sur la planche pour faire revenir les consommateurs.

Les ventes mondiales à restaurants comparables, un baromètre qui comptabilise la performance des restaurants ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois, ont enregistré leur plus forte croissance annuelle depuis 2011, a affirmé le PDG Steve Easterbrook.

Elles ont augmenté de 3,8% principalement grâce aux consommateurs britanniques, chinois, australiens, japonais et sud-américains. La progression a été plus marquée au quatrième trimestre: +2,7% contre 1,4% anticipé par les marchés financiers.

C'est le sixième trimestre de hausse d'affilée de ces ventes, qui donnent une idée de la santé de l'activité de McDonald's, un des symboles de l'influence américaine dans le monde.

Le vendeur du "Big Mac" a par ailleurs réussi à limiter leur repli aux Etats-Unis (-1,3% au quatrième trimestre contre -1,4% anticipé) mais c'est la quatrième année de recul consécutive. Cela traduit les défis qui attendent McDonald's sur ce marché crucial et le plus observé par les investisseurs.

Le spécialiste des hamburgers est confronté, comme le reste de la restauration américaine, au fait que les consommateurs sont incités à manger chez eux ou au bureau par les supermarchés et autres magasins spécialisés qui proposent de plus en plus de plats préparés et des produits alimentaires à des prix bas.

Le prix des produits alimentaires ont par exemple diminué de 2,2% en 2016, selon les chiffres officiels. Conséquence, la fréquentation des restaurants a baissé de 4,6%, selon le cabinet spécialisé TDn2K, dont -6,4% en décembre.

La fréquentation des restaurants va "stagner" en 2017, prévient le cabinet NPD Group.

Pour séduire les consommateurs, McDonald's a introduit depuis mars 2015 des aliments plus sains dans ses menus et arrêté de vendre du poulet élevé aux antibiotiques.

Il vend également une offre de petit-déjeuner disponible tout au long de la journée, ce qui lui a permis de contenir la concurrence qui a cassé les prix pour répondre à la "récession des restaurants" ayant commencé début 2015, d'après le département du Commerce.

Le géant de la restauration rapide est en outre en train de céder des magasins gérés en propre à ses franchisés pour protéger sa rentabilité. Il vient de vendre pour 2 milliards de dollars les quelque 1.750 restaurants qu'il possédait en Chine.

Ces initiatives ont permis de dégager un bénéfice net de 4,69 milliards de dollars, en hausse de 3,47%, pour un chiffre d'affaires de 24,62 milliards (-3,1% sur un an).

Le résultat net a toutefois reculé de 1,06% à 1,19 milliard de dollars au quatrième trimestre pour un chiffre d'affaires de 6,03 milliards de dollars (-4,93% sur un an).

"Je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre but qui est d'être considéré par nos clients comme une chaîne de hamburgers moderne", a souligné Steve Easterbrook, soulignant que doper la fréquentation des restaurants McDonald's est l'objectif prioritaire de 2017.

La chaîne de restauration rapide espère séduire les consommateurs avec son service à table et des tablettes électroniques interactives installées depuis peu dans ses restaurants américains.

Expérimenté en premier lieu en Europe et en Australie, ce nouveau concept fait partie de différents tests effectués par McDonald's depuis six ans pour trouver la bonne formule qui lui permettrait de garder son leadership dans la fast-food.

A Wall Street, les investisseurs restaient sceptiques: le titre reculait de 1,50% à 120,43 dollars dans les premiers échanges.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour séduire ses consommateurs et conquérir une nouvelle clientèle, McDonald's a, depuis 2015, arrêté de vendre du poulet élevé aux antibiotiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-