Microsoft se prépare à supprimer des milliers d'emplois dans le monde pour se concentrer sur le "cloud"

Microsoft se prépare à supprimer des milliers d'emplois dans le monde pour se concentrer sur le "cloud"

Publié le 04/07/2017 à 11:42 - Mise à jour à 11:50
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le géant de l'informatique et des logiciels Microsoft devrait annoncer de nombreux licenciements dans le monde, pour accompagner la réorientation du groupe vers le "cloud" moins gourmand en ressources humaines. Depuis plusieurs années, la firme de Redmond (Etat de Washington) ne cesse de réduire ses effectifs.

C'est une véritable saignée dans ses effectifs que s'apprête à faire Microsoft. Le géant de l'informatique devrait, selon la presse américaine, se préparer à un nouveau plan de licenciements d'ampleur. En cause, une déclaration de l'entreprise annonçant que la société "procède à des changements destinés à mieux servir ses clients et partenaires". Pour les observateurs outre-Atlantique, pas de doute, les changements vont se traduire par des pertes d'emplois.

Il y a un an, Microsoft employait encore 114.000 personnes dans le monde mais avait déjà dégraissé ses effectifs après 18.000 départs en 2014, 7.800 en 2015 et 4.700 en 2016. Les médias américains s'attendent donc à des milliers de suppressions d'emploi.

Le mot "licenciement" est pour l'instant tabou chez Microsoft qui, selon une note interne dévoilée dans les médias, à expliquer à ses collaborateurs lundi 3 qu'ils auront "des détails sur ces changements dans les jours qui viennent".

Pourquoi alors les observateurs sont-ils persuadés que Microsoft souhaite encore dégraisser? Parce que l'agence Bloomberg, citant une source anonyme, a dévoilé la réorganisation en cours chez la firme de Redmond: l'entreprise "prépare une réorganisation de ses équipes commerciales dans le monde pour mieux se recentrer sur la vente de logiciels en +cloud+".

Le "cloud" définit la possibilité d'accéder à des données via des serveurs dématérialisés pour les utilisateurs, et donc d'utiliser, par exemple, des logiciels en se connectant sur un serveur sans avoir à posséder "physiquement" le programme en question. Une manière pour les utilisateurs d'économiser de la mémoire, et même d'économiser tout court en n'achetant pas un programme à installer sur un ordinateur. Mais cette dématérialisation est aussi moins gourmande en ressources humaines ce qui devrait pousser Microsoft à revoir (fortement) à la baisse ses effectifs.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Année après année, le groupe réduit ses effectifs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-