Victoire de Trump: la BCE très inquiète

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Victoire de Trump: la BCE très inquiète

Publié le 09/11/2016 à 15:37 - Mise à jour à 15:38
©Alex Guibord/flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle des Etats-Unis a bouleversé les marchés financiers ce mercredi. "Ce n'est pas un bon jour pour l'économie mondiale", a déploré Ewald Nowotny, le patron de la Banque centrale autrichienne en marge d'un colloque à Vienne ce matin, assurant que la BCE était pour l'heure en phase "d'observation".

Le monde est entré dans une phase de "grande incertitude" après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, a estimé ce mercredi 9 Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), soulignant que l’institution se tenait prête à "intervenir" si besoin. "Ce n'est pas un bon jour pour l'économie mondiale", a déclaré le patron de la Banque centrale autrichienne en marge d'un colloque à Vienne, soulignant la "grande incertitude" qui prévaut après la victoire du candidat républicain.

La BCE est en phase d'"observation" et est préparée à tous les scénarios, avec la possibilité d'"intervenir" si nécessaire pour contribuer à parer à d'éventuels soubresauts, a-t-il assuré, sans fournir de détail. Les principales places financières mondiales ont ouvert en repli ce mercredi matin dans le sillage de l'annonce de la victoire du candidat républicain. Un mouvement vers des devises "refuges" comme le franc suisse, l'euro et le yen a également été observé, a souligné M. Nowotny, pointant "une certaine tendance à la dépréciation du dollar et à l'appréciation de l'euro".

Le dirigeant autrichien a cependant indiqué vouloir croire que "la pratique du pouvoir (par M. Trump, NDLR) différera des propos peu responsables tenus durant la campagne électorale". "Je ne peux pas m'imaginer" une sortie des Etats-Unis de l'Organisation mondiale du commerce, a-t-il notamment souligné. Plus tôt ce mercredi, l'économiste en chef de la BCE, Peter Praet, avait appelé au calme après l'élection de M. Trump.

"Je pense que nous devons être calmes, certainement plus calmes que les marchés", a-t-il déclaré en marge d'une conférence à la Banque nationale de Belgique à Bruxelles. "Je pense que toute communication liée à la politique monétaire n'a pas changé et ne changera donc pas", avait déclaré M. Praet. "Nous surveillons de près la situation comme d'habitude", avait-il ajouté.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La BCE est en phase d'"observation" et est préparée à tous les scénarios, avec la possibilité d'"intervenir" si nécessaire pour contribuer à parer à d'éventuels soubresauts, a annoncé Ewald Nowotny.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-