"Le pouvoir veut une population soumise, l'abstention renforce le pouvoir en place" André Bercoff

"Le pouvoir veut une population soumise, l'abstention renforce le pouvoir en place" André Bercoff

Publié le 25/03/2022 à 19:30 - Mise à jour le 27/03/2022 à 19:31
F.Froger / Z9, pour FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que les sondages annoncent qu'un tiers des Français pourraient s'abstenir lors de l’élection présidentielle du 10 avril, André Bercoff, en partenariat avec Stéphane Guyot et Philippe Pascot, publie "Abstention piège à cons" ! Dans ce Défi de la vérité, la célèbre voix de Sud Radio sonne l’alerte : « L’abstention renforce le pouvoir en place. Le pouvoir veut une population soumise, moutonnière, calme. »

Pour le journaliste et écrivain franco-libanais, « il y a une pression à exercer sur les princes qui nous gouvernent ». C’est pourquoi, quand bien même des Français se désoleraient de ne pas trouver dans les prétendants en lice à la fonction suprême l’homme ou la femme qui incarnerait au mieux leurs idées, il enjoint les absentionnistes à aller tout de même voter pour le candidat qu’ils estiment être « le moins pire ». À ses yeux, se détacher de la démocratie, en dépit de sa défaillance, revient à exposer la France au risque de la laisser basculer progressivement vers un modèle similaire à celui existant en Chine communiste, qui a instauré le système de crédit social.

Par ailleurs, le journaliste défend l’instauration du vote obligatoire. Se défendant de se calquer sur le modèle macronien qui vise à faire passer « les devoirs avant les droits », il soutient néanmoins que certains droits peu contraignants et nécessaires pour le bon fonctionnement de la société, sont conditionnés aux devoirs : « Aller dans un bureau de vote, ce n’est pas la Bérézina ou Waterloo (…) On a des devoirs comme attendre que le feu soit vert avant de traverser la rue. Ce n’est pas une obligation terrifiante. » Il précise néanmoins que cette obligation devrait aller de pair avec la reconnaissance du vote blanc.
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




André Bercoff, journaliste, écrivain, éditeur et éditorialiste à Sud Radio.

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir