"Le Hold-up des mots" : Geoffroy de Vries au Défi de la vérité

"Le Hold-up des mots" : Geoffroy de Vries au Défi de la vérité

Publié le 20/09/2021 à 17:04
France Soir / Phirak Kok
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

"Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde". Albert Camus, souvent approximativement cité - un comble ! - commentant ainsi les travaux sur le langage du philosophe Brice Parain, expliquait peu après que pour ce dernier, "la grande tâche de l'homme est de ne pas servir le mensonge". Auteur du "Hold-up des mots", aux éditions de l'Archipel, Geoffroy de Vries a semblé considérer que le défi reste entier, et a relevé "le Défi de la vérité" en venant nous présenter son livre.

Alors que "le passe sanitaire, c'est la liberté", que le mot "femme" vient d'être remplacé dans le projet d'Europe Écologie-les Verts par "personne en capacité de porter un enfant", que le débat public semble hystérisé au moindre "dérapage", la dénaturation des mots bat son plein. Lecteur d'Orwell (1984), l'auteur et avocat s'est attaqué à cette "triche avec les mots", pour tenter de redéfinir ceux qui sont utilisés - et souvent malmenés - dans le langage politique et culturel courant.

Les mots changent avec les réalités, certes, mais ce sont aussi des armes : leur emploi et leur dénaturation accélérée est une instrumentalisation politique qui fait avancer un projet de société, de déconstruction, que Geoffroy de Vries décortique et tente de contrecarrer. Abécédaire alimenté de réflexions philosophiques et sociales, nourri de nombreuses lectures, son livre se veut un antidote qui a pour ambition de "redonner aux mots leur vrai sens". 

Pourquoi est-il si essentiel de "se libérer de la novlangue" ? Pourquoi le détournement du vocabulaire est-il un marqueur d'un pouvoir à tendance totalitaire ? En quoi la langue est-elle un enjeu profondément politique ? Un brouillage du lexique qui sert par exemple un agenda bioéthique, un pouvoir politique ou des idées, à l'ère du "en même temps" et de la "post-vérité", voyons avec l'éclairage passionnant de Geoffroy de Vries pourquoi "celui qui a le pouvoir, ce n'est pas tant celui qui dit les mots, mais c'est celui qui dit ce que les mots veulent dire".

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Geoffroy de Vries sur le plateau du Défi de la vérité

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir