"Les artistes ne peuvent plus travailler" avec le passe sanitaire : témoignages

"Les artistes ne peuvent plus travailler" avec le passe sanitaire : témoignages

Publié le 21/09/2021 à 18:55
Fs
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

La plupart des artistes sont officieusement obligés, par leurs employeurs notamment, de se faire vacciner pour continuer leur activité. Si cela n’est pas légal, c’est "l’usage", comme l’exprime un collectif d’artiste ayant publié le manifeste international des artistes libres au début du mois.

Une partie d'entre eux a accepté de témoigner de ce qu'ils vivent et endurent. Qu’ils soient chanteurs, acteurs, chorégraphes ou écrivains, présents en France, en Italie ou à l’autre bout du monde, ils font part de leur analyse de la société et des « dérives » liées aux mesures sanitaires récentes.

Ils racontent de quelle manière les artistes sont obligés, ou bien de se faire vacciner contre leur gré pour continuer à travailler, ou bien de se reconvertir. En effet, beaucoup d'artistes n'ont plus d'autres choix, sous la contrainte, que de se tourner vers de nouvelles activités qui ne sont pas leur vocation première : « certains se reconvertissent sur les chantiers en maçonnerie » explique Céline Magrini, musicienne et chanteuse.

À la question "le passe sanitaire est-il un élément dérivant vers une dictature ?", l'écrivain John-Erich Nielsen répond : « ayant particulièrement étudié les montées du fascisme et du nazisme […] Lorsque le candidat Emmanuel Macron s’est présenté et a fait sa campagne, j’ai cru distinguer des failles assez sévères. Puis le déclencheur a été la répression du mouvement des Gilets jaunes. » Selon lui, nous vivons une époque où « les agressions sont mondiales, il n’y a pas d’endroit sur la planète où fuir. Le général de Gaulle n’aurait pas eu d’Angleterre à rejoindre, aujourd’hui. »

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les artistes s'expriment contre les dérives politiques et culturelles.

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir