Dr Khan : Bangladesh, l'ivermectine marche aussi

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Dr Khan : Bangladesh, l'ivermectine marche aussi

Publié le 28/03/2021 à 16:25
FS/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Tour du monde des traitements, suite : debriefing avec le Docteur Wasif Ali Khan, du Bangladesh. Scientifique spécialiste des infections entériques et respiratoires, il s’est très tôt intéressé à la Covid et a étudié l’ivermectine suite à l’étude des Australiens en avril 2020.

Le Docteur Khan a conduit et publié une étude sur l’ivermectine en décembre 2020. Le 7 décembre 2020 à Dhaka, l'ICDDR (Institut de recherche du Bangladesh) a organisé un séminaire de présentation de l’essai clinique du Dr Khan qui évaluait l'innocuité et l'efficacité de l'ivermectine en association avec l'antibiotique doxycycline ou l'ivermectine seule pour le traitement des cas bénins confirmés de COVID19 en un milieu hospitalier à Dhaka.

Retrouvez son debriefing, proposé en partenariat avec BonSens :VOSTFR, sous-titrage IQ

A PROPOS DU BANGLADESH 

Pays d’Asie comptant 166 millions d’habitants (Worldometer).  A ce jour 890’ décès attribués à la Covid ont été recensés, c’est donc 10,4 fois moins de décès qu’en France. Avec une population 2,5 fois supérieure à celle de la France, le nombre de décès par million d’habitants est 27 fois moins elevé  - plusieurs facteurs démographiques peuvent en partie expliquer cela. Approximativement 5,1millions de doses de vaccins ont été administrées.

A propos de l'étude du Dr. Khan

L'essai randomisé en double aveugle et contrôlé par placebo a évalué l'administration orale d'ivermectine seule (12 mg une fois par jour pendant 5 jours), d'ivermectine en dose unique (12 mg) en association avec la doxycycline (200 mg stat de doxycycline le jour 1 suivi de 100 mg toutes les 12 heures pendant les 4 jours) par rapport à un placebo chez 68 patients hospitalisés atteints de COVID-19 à Dhaka, au Bangladesh. La répartition des patients était respectivement de 22, 23 et 23 dans chaque groupe. Plusieurs hôpitaux ont participé.

L'étude a démontré que les patients du groupe ivermectine à 5 jours étaient 77% plus susceptibles d'avoir une réduction de la charge virale au quatorzième jour par rapport à ceux ayant reçu de l'ivermectine et de la doxycycline (61%) et un placebo (39%). Il a également montré qu'au jour 3, 18% des patients du groupe traité par l'ivermectine seule ont commencé à présenter une réduction de la charge virale par rapport à l'ivermectine plus doxycycline (3%) et au placebo (3%), tandis qu'au jour 7 il s'élevait respectivement à 50%, 30% et 13%. Les résultats de l'étude ont été publiés dans International Journal of Infectious Diseases (IJID) le 2 décembre 2020.

Le Dr Wasif Ali Khan, médecin scientifique principal des maladies entériques et respiratoires et le chercheur principal de l'étude ont présenté les résultats de l'étude.Il a déclaré : «Bien que l'échantillon de l'étude ait été petit pour tirer une conclusion solide, les résultats fournissent la preuve du bénéfice potentiel de l'intervention précoce avec l'ivermectine pour le traitement des patients adultes diagnostiqués avec un COVID-19 léger. Les résultats sont également conformes à d'autres études mondiales sur l'ivermectine en tant que traitement du COVID-19. »

L'étude, menée de juillet à septembre 2020, a été financée par Beximco Pharmaceuticals Ltd, et la société a également fourni tous les médicaments utilisés dans cet essai. 

ndlr : titre de M. Khan modifié le 29 mars 2021 de Professeur à Docteur.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Debriefing Dr Khan

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir