"Nous voulons que soit diligentée une enquête sur l’impact du retrait réel de l’ivermectine" Dipali Ojha

"Nous voulons que soit diligentée une enquête sur l’impact du retrait réel de l’ivermectine" Dipali Ojha

Publié le 08/07/2021 à 19:09 - Mise à jour le 09/07/2021 à 13:08
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Me Dipali Ojha, avocate de l’India Bar Association revient pour nous parler des procédures en cour contre le Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ainsi que le Directeur Général de l’OMS.

Dans ce debriefing elle clarifie la situation en Inde qui a généré de l’incertitude suite au  retrait des traitements précoces (ivermectine et hydroxychloroquine) du tableau des recommandation de la DGHS (Directory of General Health Services) une agence du ministère de la Santé Indienne. Elle confirme que ces traitements précoces sont toujours au tableau des recommandations du ministère de la Santé d’Inde et de l’Indian Council of Medical Reseach. La DGHS étant une dépositaire d’information qui n’a jamais émis la moindre recommandation.

Cette clarification étant faite, elle fait un point complet sur les diverses procédures et les risques encourus par le Dr Swaminathan et les autres prévenus de la plainte déposée le 1 juillet 2021 par le Secrétaire général du Conseil de sécurité des droits de l’homme (HRSC) M. A. Shaikh,  contre le Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Voir aussi : L’ivermectine, utilisée en Inde avec succès, confirmée comme traitement Covid par la Haute Cour de Bombay

Retrouvez son debriefing, proposé en partenariat avec BonSens.org :

Version originale sous-titrée en français :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dipali Ojha : retour

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir