Dr Francisco G. Emmerich : "Les traitements précoces marchent"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Dr Francisco G. Emmerich : "Les traitements précoces marchent"

Publié le 23/04/2021 à 17:29
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le docteur Francisco G. Emmerich, docteur en Physique et ingénieur Brésilien de l’université d’Espirito Santo, était l'invité de notre débriefings. Il nous présente avec enthousiasme ses travaux où il a pu comparer l'impact du coronavirus à travers plusieurs États du Brésil. Certains de ces États ont cinq fois moins de mort que d'autres. Le Dr Emmerich nous questionne également : les traitements précoces marchent, alors pourquoi ne sont-ils plus en pharmacie ?

Durant la première partie de l’épidémie, il a perdu un proche qui n’a pas été soigné. Etant proche de Porto Seguro dans l’état de Bahia, il s’est intéressé aux bons résultats de cette ville qui faisait usage de traitements précoces. Fort de ses observations, il a fait une étude plus complète sur chaque état afin de comprendre les corrélations entre usage des traitements précoces et les courbes épidémiques. Ayant analysé en tant que professeur sans lien d’intérêt les données, il a décidé de publier cette étude dans un journal international réputé. Cette étude a été revue par les pairs et conclut au facteur qui différencie principalement la bonne performance de l’état du Para au Nord du Brésil et l’état voisin l’Amazonas. Para a recommandé, utilisé les traitements précoces et Amazonas non – résultat 5,5 fois plus de décès en seconde vague.

Interview doublée en français : doublage : Jeanne traduction

Interview originale [English] :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Dr Emmerich observe une grande disparité de la mortalité au Brésil entre les Etats

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir