Geert Vanden Bossche regrette que l'immunité innée ne soit pas prise en compte

Geert Vanden Bossche regrette que l'immunité innée ne soit pas prise en compte

Publié le 09/01/2022 à 14:35
FS/Getty
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Geert Vanden Bossche de nationalité belge est docteur en médecine vétérinaire de l’université de Ghent (Belgique), ainsi que docteur en virologie de l’université d’Hohenheim (Allemagne).
Il a travaillé pour plusieurs entreprises (GSK Biologicals, Novartis Vaccines, Solvay Biologicals). Il a également travaillé pour la «  Bill & Melinda Gates Foundation » et  pour le GAVI ( Global Alliance for Vaccines and Immunization) à Genève, avant de faire un passage au «  Center for Infection Research » à Cologne en Allemagne.

Il est actuellement consultant indépendant en recherche et développement de vaccins.

Pourquoi les asymptomatiques, pourtant les mieux protégés, n’ont pas ou peu d’anticorps contre le covid ? Pourquoi sont-ils considérés à tort comme devant être vaccinés car sans immunité naturelle? Et comment, sur la base d’une fausse interprétation, en sommes-nous arrivés à un tel contresens ?

Comme son nom le suggère, nous avons une immunité innée dès la naissance, explique Geert Vanden Bossche, elle est non spécifique et peut défendre efficacement l’organisme face à diverses agressions notamment celles des coronavirus et de la grippe.

Il regrette que cette immunité ne soit jamais prise en compte pour évaluer la nécessité ou non d’une vaccination, notamment dans le cas des personnes ayant développé une forme asymptomatique, et qui ont à la suite de l’infection produits peu ou pas d’anticorps.

« S’enfermer c’est la pire des choses, parce que pour que le système immunitaire inné fonctionne bien, il faut qu’il soit entraîné. Donc éviter l’exposition ce n’est pas une bonne chose ».

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Geert Vanden Bossche

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir