Ivermectine, défense des patients : Me Teissedre ne renonce pas | VIDEO

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ivermectine, défense des patients : Me Teissedre ne renonce pas | VIDEO

Publié le 02/03/2021 à 21:05 - Mise à jour à 21:51
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Jean-Charles Teissedre est l'avocat de 500 médecins et avait saisi le Conseil d’Etat pour une demande de recommandation temporaire d’utilisation pour l’ivermectine qui a été plaidée le 25 janvier dernier.

Lors de cette audience, l’ANSM, (agence nationale de la sécurité du médicamenté) s’était engagée à répondre à cette demande dans les meilleurs délais.  À ce jour, Me Teissedre n’a aucun retour à ce sujet malgré une première relance. Ce dernier a été dans l’obligation de procéder à une mise en demeure.  Il est outré du peu de considération donné à ce traitement qui d’après lui pourrait sauver de nombreuses vies.

« C’est le nouveau scandale sanitaire qui viendra alimenter la campagne présidentielle » 

Il nous explique qu’un autre traitement (les anticorps monoclonaux) du laboratoire Eli Lilly a obtenu une autorisation temporaire d’utilisation, sur des bases d’efficacité moins probantes que celle de l’ivermectine. Un "deux poids deux mesures" qu’il ne manque pas de souligner. 

Pour Me Teissedre, le laboratoire Merck (fabriquant d’ivermectine) qui a émis un communiqué de presse remettant en cause l’efficacité de l’ivermectine ferait obstruction à ce traitement pour des raisons économiques.  Rappelons que l’ivermectine est un traitement peu coûteux utilisé dans de nombreux pays comme l’Inde. 

Me Teissedre déplore aussi que lorsque les médecins français essaient de prescrire des traitements précoces, ces derniers se font traiter de charlatans ou convoquer par le conseil de l’ordre des médecins. Une situation qui n’est bien sur pas tenable, car les médecins ne peuvent travailler dans la peur pour la santé de leurs patients. Le Dr Gérard Maudrux a ainsi été entendu par le conseil de l’ordre pour son blog et certains de ses articles ont été censurés sur les réseaux sociaux. 

Me Teissedre nous rappelle, que la politique vaccinale n’est pas la solution et qu’il faut pour le bien-être des patients regarder toutes les pistes. 

Affaire à suivre de très près. 

Retrouvez son debriefing, proposé en partenariat avec Bon Sens :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Me Teissedre

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-