Opération "Mascarade" avec Arnaud Verheyde : comment détourner le port du masque ?

Opération "Mascarade" avec Arnaud Verheyde : comment détourner le port du masque ?

Publié le 23/01/2022 à 17:54
DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Nous avons reçu Arnaud Verheyde pour qu'il nous présente ce qu'il appelle l'opération "Mascarade", une façon de militer en détournant le port du masque obligatoire. « Partout où l'on m'impose le port du masque, je le porte avec un message de dénonciation de la politique en cours. », nous dit-il, invitant tout un chacun à faire de même. Selon lui, cela permet de rendre « visible » l'opposition, et par là même de créer des relations.

« Un symbole de soumission et de domestication »

C'est une idée qui lui est venue pour une raison simple : le masque serait « sans utilité » sur ce virus, qui est « beaucoup plus petit que les mailles du masque ». « On a des taux de fuite de 70 % sur les masques faciaux », nous dit-il en s'appuyant sur ses lectures.

Par ailleurs, Arnaud Verheyde part du constat qu'aujourd'hui, « quand on se balade, on a l'impression que tout le monde accepte la mesure, ce qui n'est pas forcément le cas. » Raison pour laquelle il espère permettre aux opposants de se reconnaître grâce aux messages agrafés sur les masques. En somme, de transformer ce qu'Arnaud Verheyde appelle « un symbole de soumission et de domestication », en outil de contre-propagande.

Une double destination

L'objectif de ces messages sont doubles. Tantôt ils peuvent servir à « renvoyer la balle à nos gouvernants » et à « notre cher président, qui nous emmerde », tantôt ils peuvent servir à réinformer les gens que l'on croise dans la rue, notamment grâce à des QR codes qui renvoient vers des études scientifiques.

Quoi qu'il en soit, chacun est libre de choisir le visuel qu'il veut arborer, plus ou moins provocateurs (exemples en fin d'article). Ces visuels sont trouvables sur le canal Télégram de l'opération "Mascarade", et les actions le sont grâce au mot-dièse #OpérationMascarade sur Twitter. Rémi Tell a joué le jeu la semaine dernière :

Voici quelques exemples des visuels proposés :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Partout où l'on m'impose le port du masque, je le porte avec un message de dénonciation de la politique en cours."

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir