Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier - Virginie de Araujo-Recchia

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier - Virginie de Araujo-Recchia

Publié le 25/07/2021 à 19:15
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Debriefing avec Me de Araujo-Recchia qui a déposé une première plainte au Conseil supérieur de l’audiovisuel contre l’éditorialiste Emmanuel Lechypre qui est parti en roue libre sur BFM TV:

« On vous vaccinera de force, moi je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Faut aller chercher avec les dents et les menottes s’il le faut »

Voir aussi : Le non-vacciné, cette espèce à abattre

Ces propos sont pour l’avocate des atteintes indéniables à la dignité humaine et un appel à la violence.

Une seconde plainte a été déposée contre le docteur Martin Blachier pour la teneur de ses propos, et l'impact de ses liens d'intérêts sur ses positions.

On peut lire à l’article 37 de la charte de déontologie de BFMTV, la chaîne sur laquelle M. Lechypre officie – un mécanisme de régulation interne qui à la connaissance de Me de Araujo-Recchia n’a pas été utilisé :

32. Les journalistes des services audiovisuels d’Altice Media ne tirent pas profit de leur position pour valoriser des idées partisanes. Ils respectent une présentation honnête des questions prêtant à controverse et assurent l’expression des différents points de vue. Les éditorialistes des services audiovisuels d’Altice Media, dont le rôle est de mettre en perspective une actualité en exprimant leurs positions, sont identifiés comme tels à l’image et peuvent valoriser des opinions jugées partisanes. Dans le choix de leurs éditorialistes présents à l’antenne, les services audiovisuels veillent à une représentation équilibrée des points de vue.

Pour conclure Me de Araujo-Recchia nous explique que le consentement libre et éclairé des Français est un droit fondamental, et que les députés et parlementaires devront prendre leurs responsabilités s'ils votent des lois qui vont à l’encontre des droits fondamentaux.

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Me Virginie de Auraujo-Recchia

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir