Pr Femi Babalola : "ils jouent avec la politique, pas vraiment concernés par les patients"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Pr Femi Babalola : "ils jouent avec la politique, pas vraiment concernés par les patients"

Publié le 29/03/2021 à 22:38
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Tour du monde des traitements précoces, direction le Nigéria ! 200 millions d'habitants pour environ 2000 morts, soit 10 morts par million d'habitant - rappelons que la France s'approche d'un ratio 150 fois supérieur. Le Nigeria est fort d'une histoire particulière avec l'ivermectine, utilisée de très longue date pour l'onchocercose notamment (la cécité des rivières). Ce médicament a été utilisé "probablement plus au Nigéria que dans n'importe quel autre pays du monde", nous explique l'invité de notre debriefing, le professeur Olufemi Emmanuel (Femi) Babalola. Expert de l’ivermectine, il a travaillé dès mai 2020 à une étude randomisée contrôlée sur pour le repositionnement de l’ivermectine comme traitement contre la Covid-19 : ivercovid.com. Cette étude a été faite avec le Professeur Christopher Bode et le pharmacologue Pr Adesuyi Ajayi, du Baylor College, Texas, USA.

Il nous raconte l'approche adoptée dans son pays, la politique de soins, de traitements, et nous livre son analyse : pour lui, le laboratoire Merck a influé contre ce qui fut son produit historique, devenu non rentable, pour promouvoir son nouveau traitement, infiniment plus cher. L'influence des laboratoires est déterminante dans les raisons de ne pas utiliser ce traitement en Europe, avec le fait que les études effectuées à ce jour viennent pour la plupart de pays moins riches : Inde, Bangladesh, Nigéria, Argentine...

Retrouvez son débriefing, proposé en partenariat avec BonSens, en version française [doublage par Jeanne]

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pr Femi Babalola

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir