Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

Publié le 28/07/2021 à 10:55 - Mise à jour à 10:56
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Reiner Fuellmich est de retour : avocat chevronné exerçant aux barreaux d’Allemagne et des Etats-Unis, il explique qu’en raison du retentissement mondial du Comité Corona qu’il a aidé à fonder, pullulent désormais des tentatives d’infiltration du Comité par des individus prétendument préoccupés par des questions de « genre », de « changement climatique » ou autre thèse à la mode. Le professeur Sucharit Bhakdi se présentant comme candidat pour le parti Die Basis, ce parti fait désormais également l’objet de tentatives d’infiltration. Pour sa part, Reiner Fuellmich ne s’aventurera pas sur le terrain politique, d’autant plus que selon Viviana Fischer, cofondatrice du Comité Corona, on ne peut exclure que le gouvernement allemand annule les élections législatives prévues pour le 26 septembre face à la montée en puissance des « dissidents ».

Jusqu’ici le Comité Corona a entendu 118 témoins du monde entier ; pour M. Fuellmich, c’est désormais largement suffisant pour constituer un corpus de preuves, et notamment sur l’inutilité flagrante du test « PCR » détourné de sa fonction d’origine et promu par le professeur Drosten, de l’Hôpital de la Charité à Berlin. Ce dernier a été selon lui missionné pour créer une "fausse pandémie de cas" - plutôt que de malades - et ainsi fomenter la légende d’une nouvelle armée de malades qui s’ignorent, les asymptomatiques. En effet, au moyen des 45 cycles d’amplification que préconise le Pr Drosten, il est aisé d’arriver à quasiment à 100 %, des faux-positifs. Afin de pouvoir injecter des substances expérimentales dans la population générale, la première étape indispensable était de faire croire à une soi-disante urgence de santé publique ce qui fut fait grâce à ce test PCR détourné.

Pour Reiner Fuellmich, ce qui est surtout détourné, c’est l’attention du public. La crise actuelle n’a rien à voir avec la santé publique. C’est pour lui le plus grand transfert d’actifs depuis la classe moyenne et la petite bourgeoisie vers une poignée d’oligarques de toute l’histoire moderne. Cette oligarchie aurait dû être rayée de la carte dès 2008 eu égard à ses agissements délictuels lors de la crise dite des subprimes ; elle a survécu et récidive, en pire.

Version française (doublage : Quantum Leap)

Original version [English]

Par ailleurs, les injections nommées anti-covid sont entièrement financées par le contribuable avec zéro coût net pour les laboratoires. L’objectif présumé est pour l'avocat celui d’une diminution de la population, tout en faisant payer la note par les victimes elles-mêmes. Une thèse défendue par deDes liens notoires existent entre la "United Kingdom Eugenics Society (Galton Institute)" et les promoteurs de la campagne d’injections.

Reiner Fuellmich est revenu sur le dépôt de plainte dans l’État de l’Alabama au cours de la troisième semaine de juillet par l’avocat Thomas Renz de l’Ohio, au nom d’un collectif de médecins. La pièce maîtresse en est le témoignage d’un expert informatique ; celui-ci estime que le nombre de décès signalés suite aux vaccins aux USA représente à 45.000 personnes au bas mot, plutôt que les 11 ou 12.000 officiellement reconnus, les données étant trafiquées. L'avocat souligne qu’il s’agit de décès signalés et donc susceptibles d’être repérés dans les différentes banques de données – alors que toutes les études savantes indiquent que les signalements sont sous-représentés dans un ordre de grandeur de 1 à 10, par rapport aux accidents réels.

Pour ce qui est des actions en justice, eu égard au degré de corruption des tribunaux en Allemagne et d’autres pays occidentaux, Reiner Fuellmich estime que ces actions à elles seules ne suffiront pas sans lancer de grandes mobilisations de rue. Cependant les avocats qui se sont associés au Comité Corona ont déjà lancé plusieurs actions collectives en justice, dont l’une est actuellement devant la Cour Suprême de l’Ontario et une autre, très importante, devant les tribunaux en Afrique du Sud. En Inde, autre pays frappé de plein fouet par les précédentes campagnes du Vaccine Alliance de Bill Gates (GAVI), les avocats et associations contre-attaquent.

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.


Reiner Fuellmich avait aussi adressé un message samedi 24 juillet, journée de mobilisation pour l'ivermectine et plus généralement pour les libertés partout dans le monde, qui a connu un fort retentissement :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Reiner Fuellmich : de retour pour un debriefing

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir