Vacciné à l'AstraZeneca, il développe thromboses et infarctus : témoignage de François Teychené

Vacciné à l'AstraZeneca, il développe thromboses et infarctus : témoignage de François Teychené

Publié le 28/04/2021 à 12:05
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Censuré par Facebook pour s'être exprimé sur les effets de sa vaccination, François Teychené, qui a reçu le vaccin AstraZeneca, est l'invité de notre debriefing. Il revient sur son échange avec son médecin traitant et déclare s’être intéressé à la vaccination comme étant le seul traitement contre la covid afin de pouvoir retrouver sa vie et voyager.

On ne lui a pas déclaré que ce traitement avait une autorisation de mise sur le marché temporaire, ni qu'il était toujours en phase d’essai, ni que l’AMM conditionnelle était conséquente à une absence de traitement alternatif. 

François Teychené raconte son ressenti quelques heures après la vaccination, la plainte qu’il a déposée ainsi que la censure qu’il a subie sur les réseaux sociaux jusqu’à avoir son compte Facebook et YouTube suspendus. Après avoir conversé avec Facebook et convenu d'un « accord », il explique avoir récupéré son compte – d’après lui, Facebook a subi des pressions.

Retrouvez son témoignage, en partenariat avec BonSens :


 

Dans un courrier qu’il nous a montré, M. Teychené écrivait dans le journal l’Indépendant en réponse à une déclaration de Mr Jean Castex, Premier ministre, suite à sa déclaration malencontreuse que « les thromboses s’attrapaient » :

Vous voyez Monsieur Castex, je n’ai jamais été frappé par la foudre, par contre, j’ai bel et bien subi une multi-thrombose suite à ma première dose AstraZeneca, injectée le jeudi 11 mars dernier à midi. Quatre jours plus tard, à peu près à la même heure, j’étais sur le billard, ma vie plus qu’en danger. Ça vous parle ça  ? Non ? Moi oui pour le coup, j’ai failli mourir avec 1 seule dose de ce fameux ”sérum” miraculeux que nous a gentiment concocté le laboratoire AstraZeneca afin de sauver le monde.

Monsieur Castex, une thrombose, ce n’est pas un rhume, ça ne s’attrape pas, ça provient d’un caillot de sang qui se forme petit à petit dans vos artères et qui finit par provoquer un thrombus, je peux vous expliquer le terme si le besoin s’en faisait ressentir, un thrombus donc, qui va lui finir par obstruer votre ou vos artères. Personnellement, 2 artères totalement obstruées, un rétrécissement supplémentaire de l’une d’elles à 80%, et pour finir, un caillot en formation un peu plus loin dans celle-ci.

Ça aurait donc pu être dans mon cas, 4 thromboses simultanées. La mort ! Hasard ? Démontrez-moi le contraire. Je suis François Teychené, et j’ai osé porter plainte lundi dernier contre le laboratoire AstraZeneca dans un premier temps, pour mise en danger de la vie d’autrui, et dans un second temps, contre notre cher État français, pour non-assistance à personne en danger.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




François Teychené

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir