"Avec Pow Wow, le succès s'est bien vécu, comme on était quatre" Ahmed Mouici

"Avec Pow Wow, le succès s'est bien vécu, comme on était quatre" Ahmed Mouici

Publié le 04/12/2021 à 14:06
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

« Le lion est mort ce soir », chantait le groupe Pow Wow. La motivation musicale d’Ahmed Mouici, co-fondateur du collectif, est toujours bien vivante. Cette volonté s’exprime aujourd’hui dans un nouvel album qu’il sort avant les fêtes : « Une pinte de blues » où le natif de Chambéry fait de nouveau parler son style faisant vivre la chanson française au sein de la soul, du blues, du rock & roll.

Trente ans après le succès de l’album « Regagner les plaines » de Pow Wow, et dix ans après Les Dix Commandements, la comédie musicale dans laquelle il interprétait un des rôles principaux, Ahmed Mouici revient dans cet entretien sur la manière dont il avait avécu ce succès, partagé avec ses camarades têtes d'affiche.

Présentant son album, où il choisit de parler de l’immigration, dans le titre « Je suis de ce pays », nourri de son histoire de fils de parents algériens venus en France, où il est né : « on oublie souvent que ce sont des gens qui quittent une famille, une terre, des amis… Ils ne savent pas trop où ils vont. »

Animé d'un optimisme indéboulonnable, Ahmed Mouici nous explique néanmoins ce qui le dérange dans les plateformes de streaming musical, telles Spotify ou Deezer, de son point de vue d'artiste : « c’est très bien, on a accès aux albums, mais après il manque les crédits. On a quelques infos sur l’artiste et point barre, alors que sur le CD, on a un livret où on a toujours dans les crédits, quel musicien a fait telle musique. Ça simplifie le travail qui a été mis pour l’album, on a une photo, les titres et c’est tout, ils ont laissé le minutage déjà, c’est bien sympa. Je suis obligé d’aller ensuite sur Internet pour trouver quel musicien a joué sur l’album, parce qu’on se dit qu’on reconnait ce guitariste. On ne sait pas où l’album a été enregistré aussi, c’est hyper important pour un album. »

"Paname", le titre phare de l'album.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ahmed Mouci sort son nouvel album : "Une pinte de blues".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir