"Parler de suicide social, c’est fort et approprié" Lorage

"Parler de suicide social, c’est fort et approprié" Lorage

Publié le 21/09/2021 à 17:00
F.Froger / D6 - FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

"Une poignée d'hommes qui rêveraient de se cloner, contre d'innombrables autres qui ne voudraient faire qu'un". Voilà peut-être un de ses vers qui résume le mieux la société actuelle, qu'il s'attache tant à disséquer. Lui, c'est Thibaut Maillard alias Lorage, jeune parolier, rappeur et compositeur franco-suisse.

Aujourd'hui, riche de ses mots et de ses maux, il vient nous présenter son art, son processus de création et son dernier titre "Patience" :

En 2015, il sort son premier titre "Monologue de sourd" dans lequel on retrouve une mélancolie plutôt habituelle chez les rappeurs, bien qu'habillée de riches paroles. Il évolue pendant quelques années dans ce même style, avec par exemple "Château de cartes", qui fut un de ses plus importants succès, mais aussi "Avant l'orage", qui déjà s'attaque aux travers de notre monde égoïste et capitaliste en reprenant le discours du Dictateur de Charlie Chaplin.

Ensuite, vient le temps plus rythmé de la colère et des salves incendiaires : "Je ne vais pas rester là les bras croisés à rêver de ces pages froissées alors maintenant laissez moi cracher !" Là, avec "Le chanteur" ou "Attrape-rêves", il se démarque des autres, notamment du fait de l'absence de vulgarité malgré une énergie retrouvée.

Associant ces deux styles, il enregistre son album "Sauvage" en 2019, et sort la même année son propre label indépendant Hasard Records, qu'il gère avec un ami. S'en suit un succès grandissant, couplé à une période d'épidémie mondiale qui n'aura de cesse de l'inspirer. Aussi, il écrit bien vite "Shere Khan" et "Quelque part", deux critiques inspirées de notre société, dans lesquelles on peut l'entendre chanter : "J'deviens un chat d'gouttières, la liberté coûte cher" ; "Big Big Big Brother, j'aimerais casser la figure de c'type, que les caméras zooment un minimum sur mes figures de style" ; "On doit boire sans soif dans ces nocebos d'angoisse, les médias puisent tout au même endroit on sait plus trop qui croire".

Tous ses titres sont à retrouver sur sa chaîne YouTube !

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Thibaut Maillard, alias Lorage

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir