Lactalis: des producteurs laitiers rassemblés devant l'usine de Craon

Lactalis: des producteurs laitiers rassemblés devant l'usine de Craon

Publié le :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 17:22

Mise à jour :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 17:53
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Craon

-A +A

Une quarantaine d'agriculteurs se sont rassemblés vendredi devant l'usine Lactalis de Craon (Mayenne), d'où sont sortis des lots de lait infantile contaminés à la salmonelle, pour s'assurer que "les producteurs laitiers ne paient pas la facture de la crise sanitaire", a constaté sur place une journaliste de l'AFP.

Réunis à l'appel de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et du syndicat Jeunes agriculteurs (JA) de la Mayenne, les producteurs laitiers ont déployé devant l'usine Célia de Lactalis une banderole "La construction du prix. Des paroles aux actes".

Un tracteur a également été posté devant les grilles du site mayennais, où est acheminé en temps normal le lait de quelque 650 producteurs.

"Ce qui est important aujourd’hui avec ce rassemblement, c’est de rassurer les agriculteurs et d'avoir des explications auprès du groupe Lactalis sur le prix du lait", a déclaré Philippe Jéhan, président de la FDSEA Mayenne.

"On a des inquiétudes parce qu’on est dans une période de négociations commerciales auprès des grandes surfaces et le prix du lait peut être impacté à terme parce que l’image du groupe Lactalis et de ses marques s'en trouve altérée", a-t-il ajouté.

Pour Jérémy Trémeau, responsable des JA Mayenne, "ce n'est pas aux producteurs de payer la différence". Il exige la plus grande "transparence" sur l'affaire et se félicite d'avoir été reçu, avec M. Jéhan, par le directeur de l'usine de Craon. "Lactalis a arrêté la loi du silence", a-t-il indiqué.

"Nous apportons une garantie sur la continuité des opérations de ramassage", a déclaré Serge Moly, directeur approvisionnement lait du groupe Lactalis, après la rencontre entre syndicats agricoles et direction. "Nous nous sommes engagés à préserver une parfaite étanchéité entre notre gestion du prix du lait et la situation que nous connaissons à Craon."

Trente-sept bébés ont été atteints de salmonellose en France après avoir consommé un produit d'alimentation infantile Lactalis infecté, selon un bilan au 11 janvier.

Lactalis s'est vu reprocher d'avoir manqué de transparence et tardé à réagir après la détection de salmonelle dans son usine de Craon, lors d'autocontrôles réalisés en août et novembre. Cette contamination, qui concernait seulement l'environnement du site et non les produits, n'a été révélée au public que début décembre.

C'est ensuite le rappel des lots de lait infantile en trois étapes en décembre qui a semé la zizanie. Le retrait s'est par ailleurs révélé incomplet, certains distributeurs ayant continué à vendre des produits potentiellement contaminés pendant plusieurs semaines.

Agriculteurs manifestant devant l'usine de Celia, une filiale de Lactalis, le 19 janvier 2018 à Craon (Mayenne)

Commentaires

-