Européennes: Philippot demande au Premier ministre de recevoir les Patriotes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Européennes: Philippot demande au Premier ministre de recevoir les Patriotes

Publié le 27/11/2017 à 18:10 - Mise à jour à 18:46
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le président des Patriotes, Florian Philippot, a demandé lundi au Premier ministre de recevoir son mouvement pour les consultations sur le mode de scrutin des élections européennes mercredi et jeudi, après le ralliement du député ex-FN José Evrard.

"Je lance un appel au Premier ministre. Il n'y a pas de raison que nous ne soyons pas reçus", a-t-il déclaré en conférence de presse à Lens, au coeur du bassin minier, au côté de José Evrard, député du Pas-de-Calais qui a annoncé quitter le FN pour rejoindre les Patriotes.

"Le critère est désormais rempli. Il serait incompréhensible que nous ne puissions pas être reçus", a-t-il ajouté, assurant que le mouvement n'avait pas été consulté la semaine dernière par Emmanuel Macron, faute de représentant au Parlement.

Le Premier ministre Edouard Philippe recevra mercredi et jeudi les représentants de la plupart des partis politiques pour ces consultations.

José Evrard, élu avec près de 53% des voix dans la 3e circonscription du Pas-de-Calais face au MoDem Patrick Debruyne, est désormais le premier parlementaire Les Patriotes.

"Il sera la voix et le visage des Patriotes à l'Assemblée nationale. C'est très, très important. Ca nous manquait", a estimé M. Philippot.

S'estimant "trahi dans [ses] engagements", M. Evrard avait quitté le Parti communiste, dont il a été un des permanents à Lens pendant quinze ans, pour rejoindre le FN "pour des notions de souveraineté et d’indépendance nationale".

Dans un communiqué signé par le porte-parole du parti Sébastien Chenu, le FN évoque une "trahison des électeurs lensois", après avoir appris "par voie de presse" le départ de M. Evrard.

"On n'a plus la même ligne politique" avec Marine Le Pen, a explique M. Evrard en conférence de presse.

"Je pense que sortir de l'Europe reste une nécessité", a-t-il déclaré, jugeant "qu'il faut aussi sortir de l'euro".

"Il y a un combat à mener contre l'Union européenne et son oligarchie", a martelé M. Philippot.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le président des Patriotes, Florian Philippot et le député ex-FN José Evrard lors d'une conférence de presse à Lens, le 27 novembre 2017

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-