Macron en Côte d'Ivoire du 20 au 22 décembre, non ce n'est pas une blague

Macron en Côte d'Ivoire du 20 au 22 décembre, non ce n'est pas une blague

Publié le 12/12/2019 à 20:05 - Mise à jour le 16/12/2019 à 13:51
© Ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris et France Soir

-A +A

Si Edouard Philippe, le premier Ministre n'avait pas compris qu'il était désormais seul en première ligne pour régler le problème des retraites, maintenant c'est fait. L'Élysée vient d'annoncer qu'Emmanuel Macron se rendra du 20 au 22 décembre en Côte d'Ivoire pour célébrer les fêtes de fin d'année en compagnie des forces stationnées dans le pays et renforcer les relations bilatérales.

Il ne s'agit pas de battre en retraite. Le président français, comme il l'a fait au Niger en 2017, puis au Tchad en 2018, partagera  juste un dîner de Noël le 20 décembre avec les forces françaises présentes en Côte d'Ivoire dans le camp de Port-Bouët, près d'Abidjan.

Fortes de plusieurs centaines d'hommes, les Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) représentent la deuxième base opérationnelle avancée en Afrique, avec celle de Djibouti.

Elles ont pris le relais de l'opération Licorne, dont la mission s'était achevée en janvier 2015.

Election présidentielle ivoirienne en 2020

Les 21 et 22 décembre, la visite présidentielle sera consacrée aux relations bilatérales autour des thèmes de la sécurité régionale et de la lutte contre le terrorisme, avec la menace jihadiste venue du Sahel, du partenariat économique, de la santé et de la jeunesse, à la suite du discours prononcé par Emmanuel Macron en novembre 2017 à Ouagadoudou, selon l’Élysée.

Cette visite se tiendra à l'approche de l'élection présidentielle ivoirienne de 2020 qui s'annonce tendue, dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait 3.000 morts.

Le président Alassane Ouattara, 77 ans, a plusieurs fois déclaré qu'une nouvelle génération politique devait assumer le pouvoir en Côte d'Ivoire, mais il n'a pas exclu de se représenter lui-même en 2020, pour un troisième mandat, si ses rivaux historiques les ex-présidents Henri Konan Bédié, 85 ans, et Laurent Gbagbo, 74 ans, se représentaient eux-aussi.

Une visite qui, on le comprend maintenant, ne pouvait donc pas attendre.

 

Auteur(s): Par AFP - Paris et France Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.

Soutenez FranceSoir dès 1€ >



PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron passe en revue les troupes de la base opérationnelle avancée (BOA) de Djiboutiqui, le 13 mars 2019

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-