Catalogne: le parquet espagnol enclenche la procédure judiciaire contre Carles Puigdemont, parti à Bruxelles

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Catalogne: le parquet espagnol enclenche la procédure judiciaire contre Carles Puigdemont, parti à Bruxelles

Publié le 30/10/2017 à 14:44 - Mise à jour le 31/10/2017 à 11:55
© PAU BARRENA / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le président destitué de la Catalogne Carles Puigdemont, visé par une procédure judiciaire en Espagne, s'exprimera lors d'une conférence de presse à Bruxelles mardi à 12H30 (11H30 GMT), ont annoncé plusieurs eurodéputés catalans sur Twitter.

La conférence de presse est prévue au "Press Club" de la capitale européenne, non loin des institutions de l'UE, a-t-il été précisé. M. Puigdemont est en Belgique depuis lundi, selon Me Paul Bekaert, l'avocat belge qu'il a sollicité pour des conseils juridiques.

"Le président catalan @KRLS (Carles Puigdemont, ndlr) donnera une conférence de presse à 12h30 au @BrusselsPressCl Rue Froissart 95. Nous y serons", a twitté l'eurodéputé catalan Jordi Solé Ferrando.

Il a été imité par d'autres collègues du Parlement européen, issus de partis membres de la coalition indépendantiste au pouvoir en Catalogne.

Le président catalan destitué Carles Puigdemont est visé depuis lundi par une procédure suite à la déclaration d'indépendance de la région, désormais sous tutelle de Madrid.

M. Puigdemont est silencieux depuis son dernier tweet dimanche saluant la victoire symbolique du club de Gerone, la ville catalane dont il a été maire, sur le Real Madrid.

Selon la presse espagnole, le dirigeant séparatiste serait parti dans la capitale belge avec cinq de ses conseillers (ministres), eux aussi destitués par Madrid, comme tout le gouvernement catalan.

Me Bekaert, qui a rencontré M. Puigdemont lundi, a expliqué que ce "premier contact" visait à se préparer juridiquement à ce que sera l'attitude de Madrid à l'égard du leader catalan.

L'avocat est un expert des questions d'asile et ancien défenseur de Basques espagnols membres présumés d'ETA.

"J'ai déjà demandé quatre fois l'asile pour des Espagnols, ça a toujours marché, c'est dans la loi", a-t-il précisé mardi à l'AFP, confirmant avoir été désigné en tant qu'avocat par M. Puigdemont.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Carles Puigdemont est à Bruxelles, il pourrait demander l'asile politique à la Belgique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-