Affaire Benalla: Collomb tacle ses anciens camarades socialistes

Affaire Benalla: Collomb tacle ses anciens camarades socialistes

Publié le :

Mardi 24 Juillet 2018 - 20:24

Mise à jour :

Mardi 24 Juillet 2018 - 20:26
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

"Je le connaissais moins que d'autres": Gérard Collomb a taclé mardi ses anciens camarades du Parti socialiste en rappelant qu'Alexandre Benalla, ex-collaborateur du chef de l'Etat, avait assuré la sécurité de ténors du PS avant d'être au service d'Emmanuel Macron.

Auditionné par la commission d'enquête du Sénat sur le cas Benalla, le ministre de l'Intérieur était interrogé sur sa propre connaissance d'Alexandre Benalla.

"Avant d'assurer la protection à un moment donné de la campagne du président de la République, il avait assuré un certain nombre de protections d'autres campagnes. Celles de François Hollande, de Madame (Martine) Aubry... Comme je m'étais un peu éloigné du PS, à cette époque je le connaissais moins que d'autres", a déclaré Gérard Collomb.

La saillie du ministre a provoqué colère et éclats de voix des sénateurs de gauche et l'intervention du président de la commission des Lois, Philippe Bas.

C'est "une provocation bien amicale à l'égard de vos racines politiques", a grincé le sénateur PS, Patrick Kanner.

Dans la suite de l'audition, le ministre a rappelé à plusieurs reprises qu'il avait croisé cet ex-collaborateur du chef de l'Etat mais pensait qu'il était "policier".

"Dans les grands meetings, je n'ai jamais eu l'occasion de savoir qui était policier ou bénévole. Cela ne me concernait pas. (Durant la campagne) J'essayais de porter des idées (...) Moi je n'ai jamais fait des oeuvres de basse police", a assuré M. Collomb.

"Je n'ai jamais vu M. Benalla au ministère de l'Intérieur (...) Je n'avais aucune relation avec M. Benalla", a-t-il certifié.

Interrogé par le sénateur communiste Pierre Laurent sur les relations entre Alexandre Benalla et son chef de cabinet, Jean-Marie Girier, qui fut aussi directeur de campagne du candidat Macron, le ministre d'Etat a déclaré qu'il "ne pens(ait) pas qu'il ait jamais recruté M. Benalla. S'il devait en être ainsi, il y aurait des questions de confiance".

Gérard Collomb arrivant devant la Commmission des Lois du Sénat le 24 juillet 2018

Commentaires

-