Carburants: Larcher (LR) pour un mécanisme de stabilisation des taxes

Carburants: Larcher (LR) pour un mécanisme de stabilisation des taxes

Publié le :

Mercredi 07 Novembre 2018 - 10:52

Mise à jour :

Mercredi 07 Novembre 2018 - 10:54
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Le président (LR) du Sénat Gérard Larcher a vu mercredi dans les mesures compensatoires à la hausse des prix des carburants proposées par Emmanuel Macron "un premier geste" envers les Français, mais a réclamé un mécanisme de stabilisation des taxes.

Le "vrai problème", au-delà de la grogne des Français contre la hausse des taxes sur les carburants, est celui de "la compréhension entre les Français et l'exécutif". "Et puis il y a une réaction très très française qui est que dès qu'on a un problème, la seule solution c'est la taxe, et dès le moment qu'on a taxé, on construit des usines à gaz pour détaxer", a-t-il ironisé sur Public Sénat.

Il a rappelé que le Sénat en 2017 "avait mis en garde sur la décision de pluriannualité (de la progression des taxes) à un moment où les cours étaient bas". "Il avait dit attention c'est extrêmement volatil et il faut prendre une décision annuelle et en cas d'élévation des cours, il faut stabiliser la taxe", a expliqué M. Larcher.

"On a le projet de loi de finances, c'est le moment de le faire", a-t-il exhorté.

La proposition d'Emmanuel Macron d'étendre la défiscalisation de l'aide au transport mise en place par les Hauts-de-France "est un premier geste, mais le vrai geste c'est l'annualité de la taxe", a-t-il insisté.

Il faut aussi selon lui se poser la question d'"où va cet argent" récolté via les taxes sur les carburants: "cette année on va passer de 13,7 milliards à 19 milliards de recettes et il n'y aura pas plus, à part quelques euros, pour la transition écologique", a-t-il déploré.

Le président du Sénat Gérard Larcher au Palais du Luxembourg à Paris, le 6 juin 2018


Commentaires

-