"Domestikator": la sculpture (géante) des ébats sexuels entre un homme et un chien ne sera pas exposée à la Fiac

Polémique

"Domestikator": la sculpture (géante) des ébats sexuels entre un homme et un chien ne sera pas exposée à la Fiac

Publié le :

Mardi 03 Octobre 2017 - 10:10

Mise à jour :

Mardi 03 Octobre 2017 - 10:25
Après le plug anal de McCarthy sur la place Vendôme, la Foire internationale d'art contemporain de Paris s'apprêtait encore à choquer cette année. Le "Domestikator", une sculpture représentant une relation sexuelle en position de la levrette entre un chien et un homme, ne sera finalement pas exposé dans le Jardin des Tuileries, tout près du Louvre, comme il était prévu.
© LUDOVIC MARIN / AFP
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Foire internationale d'art contemporain sera lancée le 17 octobre prochain à Paris. Chaque année, des artistes du monde entier exposent dans la capitale, des œuvres toujours très commentées. L'une des pièce maîtresse de l'édition 2017 devait être le Domestikator du collectif néerlandais Atelier Van Lieshout.

La sculpture haute de 12 mètres et pesant près de 30 tonnes devait être exposée dans le jardin des Tuileries, face au Louvre, mais ne le sera finalement pas. Construite en Lego géant, l'œuvre représente un homme en plein ébats sexuels -en position de la levrette- avec... un chien.

C'est le président du Louvre, Jean-Luc Martinez, qui a lui même refusé que l'installation ait lieu avançant que bien qu'elle "déjou(e) de façon ludique et artistique la domination sur la planète (elle pourrait être) mal perçue par (le) public traditionnel du jardin des Tuileries". Les artistes ont expliqué leur déception en arguant que le Domestikator est censé représenter le mal que l'homme fait aux animaux et à la nature, et non une simple relation exuelle.

La Fiac de Paris a déjà été l'objet de vives critiques par le passé. En 2014 le plug anal de Paul McCarty en plein milieu de la place Vendôme avait beaucoup fait parler avant d'être retiré. L'année suivante, c'est le Vagin de la Reine d'Anish Kapoor, exposé dans les jardins du château de Versailles qui avait créé la polémique. A chaque fois, les œuvres avaient été vandalisées.

Le Domestikator avait pourtant été présenté dans d'autres villes notamment en Allemagne dans un festival d'art dans la Ruhr, une région du nord ouest du pays. La sculpture n'avait alors fait aucune polémique. Une autre installation Bar Rectum, au nom assez explicite, du même collectif d'artistes avait été exposée pendant la foire de Bâle en 2005, cette fois encore personne n'avait pesté contre l'installation.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

La sculpture aurait dû être exposée dans les jardins des Tuileries.

Commentaires

-