Homophobie: les photos vandalisées d'Olivier Ciappa vont être réinstallées

Homophobie: les photos vandalisées d'Olivier Ciappa vont être réinstallées

Publié le :

Lundi 07 Décembre 2015 - 10:42

Mise à jour :

Lundi 07 Décembre 2015 - 11:07
Dégradée vendredi 4 à Toulouse par des inscriptions homophobes, l'exposition du photographe Olivier Ciappa devrait être réinstallée. C'est la deuxième fois que ses œuvres sur l'homosexualité et la famille sont vandalisées.
A.Gelebart/20 Minutes/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les œuvres seront remontées après avoir été dégradées par des inscriptions homophobes. Dans la soirée de vendredi 4, une série de photos d'Olivier Ciappa a été taguée alors qu'elles étaient exposées au parc du Grand Rond à Toulouse. Il s'agissait d'une exposition consacrée en partie à l'homosexualité, montrant notamment des couples homosexuels ou des familles homoparentales, incarnés par des anonymes ou des célébrités telles Elie Semoun, Cécile Duflot, Roselyne Bachelot, Mireille Darc ou Lara Fabian.

Des inscriptions comme "honte" et autres insultes homophobes explicites ont été taguées sur les photos. L'exposition intitulée "Les Couples de la République" avait été installée avec l'accord de la mairie à la demande d'associations de défense des homosexuels comme LGBT ou L'Autre cercle.

"Une photo sur le handicap a aussi été vandalisée" a fait remarque cette dernière sur son site. "C’est une violation de la loi, c’est une négation des citoyen(ne)s LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres, NDLR), c’est une attaque contre l’art, mais c’est aussi la conséquence des propos tenus par des représentants associatifs et politiques qui légitiment ces débordements".

Selon un témoin des dégradations cité par Libération, elles ont été commises par un groupe de six jeunes dont une femme se définissant comme "chrétiens, catholiques, (qui) défendaient les valeurs millénaires de la France" et  agissant "pour que les enfants ne voient pas" les photos. Selon L'Autre cercle, la mairie de Toulouse "a immédiatement pris des mesures pour ré-éditer les panneaux dégradés", à partir de ce lundi.

Ce n'est pas la première fois que les œuvres du photographe Olivier Ciappa sont l'objet de dégradations . Déjà en juin 2013, des photos toujours sur le même thème avaient été saccagées ou volées alors qu'elles étaient exposées à Paris sur les grilles de la mairie du 3e arrondissement de la capitale.

 

Les photos d'Olivier Ciappa sur l'homosexualité avaient déjà été vandalisées à Paris en 2013.


Commentaires

-