RATP: les poursuites contre l'artiste M. Chat annulées

Chat alors!

RATP: les poursuites contre l'artiste M. Chat annulées

Publié le :

Mercredi 29 Octobre 2014 - 15:19

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 16:00
Poursuivi par la RATP pour une série de peintures réalisées à la station Châtelet, l’artiste urbain Thoma Vuille, alias M. Chat, devait comparaître ce mercredi 29 devant le tribunal correctionnel de Paris. Le procès a été annulé pour vice de forme.
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Amandine Zirah

-A +A

Le procès de Thoma Vuille, l’homme qui dissémine des chats jaunes sur les murs des villes du monde entier, a été annulé pour vice de forme. Le tribunal correctionnel de Paris a tranché ce mercredi 29 en faveur de l’annulation des poursuites envers le street-artiste (artiste urbain), plus connu sous le pseudonyme de "Monsieur Chat". La raison: la convocation adressée à Thoma Vuille visait des articles de loi qui ont été abrogés. Son avocate, maître Agnès Tricoire, avait alors déposé une requête en nullité. Le tribunal l’a validé.

Au mois d’août dernier, l’artiste franco-suisse de 37 ans avait dessiné plusieurs de ses félins jaunes et souriants sur les murs en travaux de la station de métro Châtelet, à Paris. Une intervention qui n’a pas été au goût de la RATP, qui avait porté plainte pour dégradation, réclamant 1.800 euros de dommages et intérêts à l’artiste. Une somme qu'il a refusé de payer.

En 2007, Thoma Vuille avait déjà été arrêté le pinceau à la main par la police municipale d’Orléans (Loiret). Le député-maire de la ville, Serge Grouard, avait alors pris sa défense. L’élu s’est d’ailleurs déplacé ce mercredi pour venir témoigner en sa faveur au tribunal, tout comme le maire PS du 13e arrondissement de Paris, Jérôme Coumet, qui encourage la pratique du street-art sur les murs de son arrondissement. L’artiste a aussi fait l’objet d’une pétition en ligne de soutien sur Change qui a réuni plus de 20.000 signatures.

Thoma Vuille est l’un des artistes urbains les plus connus au monde. Son personnage, M. Chat, est né en 1997. Il arbore un pelage jaune, un large sourire et deux petites ailes sur le dos depuis 2003. Aujourd’hui, on retrouve son image dans plusieurs pays européens et particulièrement en France. A Paris, plus de 80 murs sur l’axe Porte de Clignancourt/Porte d’Orléans affichent le matou jaune de Thoma Vuille. Son personnage se retrouve aussi dans les galeries, où il est désormais exposé.

L’artiste terminera dans l’après-midi une fresque commencée la veille sur un mur de la rue de la Glacière, dans le 13e arrondissement de Paris.

 

Le personnage de Thoma Vuille: M.Chat.

Commentaires

-