Alphonse Areola: un titre de champion du monde et zéro sélection au compteur

Alphonse Areola: un titre de champion du monde et zéro sélection au compteur

Publié le :

Lundi 16 Juillet 2018 - 11:28

Mise à jour :

Lundi 16 Juillet 2018 - 11:49
Il a 25 ans, n'affiche aucune sélection en équipe de France au compteur et est pourtant devenu dimanche soir champion du monde de football. Le troisième gardien Alphonse Areola, qui n'est pas rentré en jeu de toute la compétition (ce qui est fréquent pour un troisième gardien) n'est jamais apparu dans aucune rencontre avec les Bleus, même en amical. Un cas rare, mais pas inédit.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :
-A +A

Il n'a pas participé, sur le terrain du moins, aux sept matchs des Bleus pour la conquête du titre suprême, ce qui n'enlève sans doute rien à sa joie. Le troisième gardien Alphonse Areola est devenu champion du monde à l'âge de 25 ans.

Mais le portier du Paris-Saint-Germain (club qu'il devrait quitter) vient de réaliser une autre performance insolite: il remporte le titre le plus convoité d'une carrière de footballeur… en ne comptant aucune sélection au compteur.

Fréquentant le banc de l'équipe de France comme remplaçant depuis 2015 –mais sans avoir été sélectionné pour l'Euro 2016– il est choisi par Didier Deschamps pour suppléer -avec Steve Mandanda– le titulaire, le capitane Hugo Lloris pour cette campagne de Russie. Pourtant, l'entraîneur ne le fera jamais rentrer lors des matchs amicaux préparatoires, et ce sera Steve Mandanda qui jouera le match de poule à faible enjeu contre le Danemark (0-0). Aucune sélection donc, mais un titre de champion comme ses 22 coéquipiers. A titre d'exemple, en 1998, le troisième gardien de l'équipe de France –et donc champion du monde– Lionel Charbonnier avait une sélection au compteur, obtenue lors d'un match amical contre l'Italie en 1997. Ce sera d'ailleurs la seule de sa carrière.

Un fait insolite certes, rare, mais pas inédit en Coupe du monde. La dernière fois qu'un tel événement s'est produit remonte à 32 ans. En 1986, l'Argentine est championne du monde et son troisième gardien, un certain Hector Zelada, remporte également la compétition sans la moindre cape. Il n'apparaîtra d'ailleurs jamais plus sous le maillot argentin.

Lire aussi - France: de Mbappé à Pogba, les Bleus du tournoi

En 1982, le troisième gardien de l'équipe d'Italie, Giovanni Galli, se retrouve également dans le même cas de figure. Plus étonnant d'ailleurs pour celui qui a tenté de se lancer en politique après sa carrière sur les pelouses, il était déjà dans la liste des 22 de l'Euro 1980… remporté par l'Italie. Il réalise donc le tour de force malgré lui de gagner deux titres majeurs sans jamais avoir obtenu la moindre sélection. Mais contrairement au portier argentin précité, il finira par connaître les joies d'apparaître sous le maillot national et totalisera 19 sélections avec la Squadra Azzura (et ne gagnera plus rien).

Patience donc pour Alphonse Areola puisque l'âge d'Hugo Lloris (31 ans) et du numéro deux Steve Mandanda (33 ans) laisse penser qu'il est l'avenir dans les cages des Bleus. Il lui reste quand même un peu de marge avant de rejoindre les 104 sélections du titulaire Hugo Lloris

Alphonse Areola est champion du monde sans la moindre sélection en équipe de France.


Commentaires

-