"Mad Max: Fury Road": les premières critiques sont favorables (VIDEO)

"Mad Max: Fury Road": les premières critiques sont favorables (VIDEO)

Publié le 12/05/2015 à 13:55 - Mise à jour à 14:36
©Warner Bros Entertainment Inc.
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

"Mad Max: Fury Road", le quatrième de la série, sort le 14 mai en salles. Les critiques qui ont déjà pu le voir aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne sont plus que séduits par l'époustouflante déferlante d'action proposée par George Miller.

"Mad Max: Fury Road", le quatrième épisode de la saga réalisée par George Miller, ne sort que jeudi 14 dans les salles françaises (le jour de sa présentation hors-compétition au Festival de Cannes) et le lendemain dans les salles américaines. Mais les premières critiques sont arrivées ce mardi des Etats-Unis et de Grande-Bretagne. Elles sont nombreuses mais se résument en un seul mot: "jouissif".

L'avalanche d'action, les personnages plus fous les uns que les autres, les images incroyables mais aussi le scénario que propose le film ont largement séduit. Ce quatrième film, suite d'une saga débutée en 1979, était très attendu et il n'a pas déçu: "30 ans se sont écoulés depuis notre dernière visite dans le désert post-apocalyptique et brûlé par le soleil de George Miller. Pourtant, +ça en valait le coup+ semble être une piètre réponse aux deux heures de bonheur intense offertes par Mad Max: Fury Road", peut-on lire dans Variety.

Si Mad Max: Fury Road n'est pas l'œuvre la plus profonde et intellectuelle de l'histoire du cinéma, George Miller semble toute de même avoir gagné le pari de créer un film d'action grandiose, un enchaînement presque incessant d'images à couper le souffle dans une ambiance survoltée: "Enivrant... Presque toute la totalité du film est une course hurlante", écrit Time Out.

Plusieurs critiques saluent le talent encore intact de George Miller malgré ses 70 ans, parvenu à réaliser un bon vieux film d'action qui n'a rien à envier à la nouvelle école des blockbuster: "Ce spectacle grandiose, un film d'action follement divertissant, botte plus de fesses -ainsi que toutes les autres parties de l'anatomie- que n'importe quel film fait par un septuagénaire. Et il est pour l'instant plus habile que ceux produits par la plupart des jeunes Turcs qui ont moitié moins que son âge", lâche le Hollywood Reporter.

Salué également, l'aspect féministe de l'oeuvre, une idée qu'on n'imaginait pas forcément retrouver dans un film si rempli de testostérone. Avec Max (Tom Hardy), l'autre personnage principal est une femme, Furiosa (Charlize Theron), qui n'est pas là que pour décorer. A eux deux, ils devront aider plusieurs jeunes filles à échapper à l'implacable secte d’Immortan Joe. 

En France, quelques critiques ont également pu voir le film en avant-première, et les premiers jugements ce mardi ne semblaient pas défavorables non plus. Ainsi, pour L'Express, c'est "George Miller ou la cure de jouvence sur grand écran! À regarder Mad Max: Fury Road, on pourrait se dire qu'il ne s'est rien passé (ou presque) dans le cinéma depuis le troisième volet de la saga... il y a tout juste trente ans. Fast & Furious? Relégué au niveau de Oui-Oui et son taxi", écrit le journaliste du site de l'hebdomadaire, qui ajoute que "le duo Hardy-Theron (deux acteurs qui en ont sous la pédale) constitue la trouvaille et le ressort idéal d'un film profondément humain, lancé à toute berzingue vers le néant. Spectaculaire, évidemment. Hallucinant, définitivement".

Même opinion pour Le Figaro, George Miller "ne fait pas son âge" et "filme comme personne le nihilisme de la route et ses hordes mécanisées", ce qui fait que "les as du volant de Fast & Furious font figure d'enfants de chœur", tandis que deux journalistes de Télérama ont des avis opposés l'un et l'autre: "inventif et ludique" pour l'un, "Paris-Dakar en costumes" pour l'autre.

(Voir ci-dessous la bande-annonce de "Mad Max: Fury Road"): 

 

 

Auteur(s): VL


PARTAGER CET ARTICLE :


Les premières critiques à propos de l'explosif "Mad Max:Fury Road" de George Miller promettent un formidable spectacle.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-