"Mission: Impossible – Rogue Nation": l'impressionnante cascade de Tom Cruise (VIDEO)

Pour de vrai

"Mission: Impossible – Rogue Nation": l'impressionnante cascade de Tom Cruise (VIDEO)

Publié le :

Lundi 10 Août 2015 - 17:32

Mise à jour :

Lundi 10 Août 2015 - 17:37
Tom Cruise aime faire lui-même les cascades dans ses films. Celle qui ouvre le 5e épisode de "Mission: Impossible", sur les écrans français ce mercredi 12 août, est particulièrement audacieuse.
©Paramount Pictures
PARTAGER :
-A +A

C'est LA cascade du film. Dans la séquence d'ouverture, avant le générique, Tom Cruise s'accroche à un avion gros porteur en train de décoller et parvient à pénétrer à l'intérieur, dans Mission: Impossible – Rogue Nation, le cinquième épisode de la série. Une cascade qui ne doit pas grand-chose aux effets spéciaux puisque l'acteur l'a réellement effectuée.

Dans cette scène, TomCruise se retrouve accroché au fuselage extérieur d’un Airbus A400, avion de transport militaire en train de décoller. Dans son oreillette/micro, il hurle à l'une des membres de son équipe (Simon Pegg), qui pirate à distance les commandes de l'appareil: "Ouvre la porte! Benji, ouvre la porte!".

"Obtenir le droit d’utiliser un vrai A400 n’a pas été une mince affaire. Mais orchestrer une cascade aussi audacieuse était un défi encore plus monumental", explique la production, Paramount Pictures, dans le dossier de presse du film. "L’impact du vent, qui était colossal, posait problème et comme l’acteur devait garder les yeux ouverts, il a fallu lui appliquer des lentilles spécialement conçues à cet effet. Les ingénieurs ont vraiment joué contre la montre pour calibrer chaque élément".

Tom Cruise, équipé d'un harnais de sécurité pour cette séquence, raconte comment la prise a été accomplie: "Je n’ai pas fermé l’œil la nuit précédente. Je n’arrêtais pas d’y penser. Je savais qu’une fois qu’on aurait décollé, si quelque chose allait de travers, personne ne pourrait rien y faire. Mais sur place, j’avais entièrement confiance en notre équipe (…). Et une fois sur le côté de l’avion, j’étais vraiment excité comme une puce".

A la mi-juillet, la Paramount avait entretenu le buzz, sur Internet, à propos de cette fameuse cascade, en diffusant une vidéo du tournage de la séquence (voir ci-dessous), et en soulignant notamment que Tom Cruise avait réellement effectué la cascade.

En pleine action, "je ne pensais plus qu’aux spectateurs, qu’aux images qu’on devait ramener, et à la performance à accomplir pour cela", explique l'acteur. "Nous avons commencé par rouler lentement et je me souviens m’être bien accroché en arrivant en bout de piste et avoir dit à Chris (Christopher McQuarrie, le réalisateur): +Allez, allez, allez+. Soudain, l’accélération fut phénoménale, mais d’une puissance!... Et là je me suis dit +Bon, est-ce que c’est là que je dois dire mon texte? L’éclairage est-il bon? Ne suis-je pas dans une ombre? Bref, plein d’autres choses ont commencé à m’occuper l’esprit…"

La scène a nécessité huit prises, selon la Paramount.

Tom Cruise, 53 ans, insiste pour faire le maximum de cascades dans ses films. Dans ce 5e épisode de Mission: Impossible –dont il aussi le coproducteur, comme pour les 4 précédents–, il effectue d'autres cascades impressionnantes, comme des sauts dans le vide à l'Opéra de Vienne ou des courses-poursuites à moto et en voiture dans les rues de Casablanca et sur l'autoroute dans le désert marocain.

Mais la plus difficile à réaliser a été une scène de plusieurs minutes, en apnée, dans un réservoir sous-terrain rempli d'eau sous une centrale électrique. "Je dois avouer que, physiquement, c’était sans aucun doute mon plus grand défi dans ce film", explique l’acteur. "Nous tournions des plans assez longs et quand votre corps bouge autant, vous grillez plus rapidement l’oxygène, c’était assez stressant. Il m’a fallu bien plus de temps pour m’en remettre que pour n’importe quelle autre séquence".

J.J. Abrams, qui avait réalisé Mission: Impossible-III et qui coproduit ce 5e épisode avec Tom Cruise, se dit impressionné par la volonté de l'acteur d'effectuer lui-même les cascades: "Je crois que la chose la plus difficile sur un tournage de Mission: Impossible est d’essayer de convaincre Tom de ne pas littéralement pousser chaque cascade jusqu’à son point de rupture, potentiellement mortel, parce que sinon c’est exactement ce qu’il tentera…"

(Voir ci-dessous la vidéo du tournage de la cascade avec l'avion Airbus A400):

 

Tom Cruise va-t-il rater son avion? Eh bien non.

Commentaires

-