"Nerve": êtes-vous joueur ou voyeur? (VIDEO)

Réseaux pas très sociaux

"Nerve": êtes-vous joueur ou voyeur? (VIDEO)

Publié le :

Mardi 23 Août 2016 - 01:36

Dernière mise à jour :

Mercredi 24 Août 2016 - 09:03
C'est "Pokémon Go" mais en plus dangereux: dans le film "Nerve", ce mercredi dans les salles, des joueurs accomplissent des défis et se filment, devant les yeux de centaines d'autres followers connectés, dans un jeu de téléréalité sur Internet clandestin où la surenchère est la règle.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Metropolitan FilmExport
-A +A

Devenir célèbre et gagner beaucoup d'argent grâce à Internet et aux réseaux sociaux. Cet objectif, aujourd'hui partagé par beaucoup, peut amener à des comportements irraisonnables, voire dangereux. C'est le thème du très ingénieux et haletant film américain Nerve, qui sort sur les écrans français ce mercredi 24.

Vee (Emma Roberts), lycéenne de Staten Island, un peu timide et effacée, est mise au défi par sa meilleure amie, plus délurée, de participer à "Nerve", un jeu sur Internet et smartphones illégal et clandestin, que beaucoup d'ados connaissent à l'insu de leurs parents et des autorités. Deux moyens pour y participer: devenir "Voyeur" ou "Joueur".

Dans ce jeu de téléréalité en direct, tout le monde est connecté via smartphone, tablette ou ordinateur. Ceux qui ont décidé de devenir Joueurs donnent leurs données personnelles, y compris leur compte en banque où seront versés leurs gains. Ceux qui optent pour le rôle de Voyeurs (beaucoup plus nombreux) proposent des défis, et payent pour cela, finançant (comme pour un crowdfunding) les gains des Joueurs.

Libre à chaque Joueur d'accepter ou non le défi qui lui est lancé. Mais si c'est le cas, il devra le filmer (ou le faire filmer) avec son téléphone portable. Et en cas d'échec, il perd tous ses gains accumulés et est éliminé du jeu. Le but est de gagner beaucoup d'argent, d'avoir le maximum de followers et de devenir célèbre –pour monter en haut du classement et participer à la finale.

Bien sûr, "Nerve" est illégal et clandestin. On ignore qui tire les ficelles de ce jeu organisé et auquel participent des centaines d'ados, mais si l'un d'eux prévient la police, sa réputation, son compte en banque, son existence sont immédiatement pourris par l'ensemble de la communauté.

La jeune Vee se lance donc dans l'aventure. Premier défi, qui s'inscrit sur son smartphone: "Embrasse un inconnu pendant 5 secondes", dans un temps imparti et dans un endroit donné, pour 100 dollars. Accompagné de son meilleur copain de lycée, elle se rend dans le restaurant indiqué et le fait.

Il se trouve que l'inconnu embrassé, Ian (Dave Franco), plutôt beau garçon, est lui aussi un Joueur de "Nerve". Les Voyeurs, connectés en direct, sont ravis. Et envoient à Vee aussitôt un deuxième défi: "Va en ville avec lui", pour 200 dollars. Les deux s'exécutent. Ce n'est que le début d'une surenchère de défis de plus en plus fous et de plus en plus dangereux, dans laquelle le jeune couple va plonger, sans possibilité de s'arrêter ou de faire marche arrière…

Le scénario est original et surtout assez crédible, au début (sauf le côté clandestin du jeu, peut-être): les données personnelles qu'on livre volontiers aux réseaux sociaux, la fin de l'intimité, les discussions en direct, la géolocalisation permanente, le crowdfunding, le e-lynchage, les défis qu'on réalise pour quelques instants de célébrité: tout cela existe déjà sur le Net. Embrasser un inconnu, montrer ses fesses en public, manger de la nourriture pour chien au supermarché, faire du skate-board accroché à une voiture, traverser des rails juste avant le passage d'un train, sauter d'une falaise, se tenir debout sur le toit d'un métro en marche, passer d'un immeuble à l'autre sur une échelle tendue entre les deux, se suspendre à une grue dans le vide: tout cela existe déjà sur YouTube.

"Si ce jeu devenait disponible sur l'App Store ou à travers un lien vers le Web invisible, beaucoup de gens s'y inscriraient", déclare Ariel Schuman, l'un des deux co-réalisateurs du film avec Henry Joost (tous deux ont réalisé les épisodes 4 et 5 de la saga Paranormal Activity). "Tout à coup, des centaines d'ados se mettraient à diffuser en direct depuis leurs téléphones leurs défis plus dangereux les uns que leurs autres".

Les producteurs du film ont créé une application imitant le jeu. Et le récent succès de "Pokémon Go" rend encore plus crédible le scénario de ce Nerve, tiré d'un roman à succès de 2012, Addict, de Jeanne Ryan (Ed. Robert Laffont).

Film pour ados qui intéressera leurs parents, fiction qui ramène constamment à la réalité, Nerve vaut par son suspense et l'habileté de sa réalisation, avec de nombreuses séquences filmées façon écran d'ordinateur ou de smartphone, en transparence, avec messages et incrustations dans l'image, à un rythme sans temps morts. Mais dommage que la fin fasse s'écrouler, en quelques minutes, la crédibilité et la vraisemblance de l'idée de départ.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

Auteur : Jean-Michel Comte

Le portable d'Emma Roberts est formel: il ne lui reste plus qu'une minute 46 secondes pour réaliser son défi...